Le magazine L'Etudiant place Bordeaux en 5e position dans le classement des villes où il fait bon étudier

VIE ETUDIANTE La ville de Bordeaux a été évaluée en fonction de critères de formation, d’emploi, de vie étudiante et de cadre de vie…

E.P.

— 

Un amphithéâtre dans une université en France
Un amphithéâtre dans une université en France — Joel Saget AFP

La métropole bordelaise se hisse à la 5e place dans le classement des villes françaises où il fait bon étudier, qui vient d’être publié dans le magazine «L’Etudiant». C’est Toulouse qui arrive en tête de liste, suivie par Montpellier, tandis que Paris occupe la 13 e place. Pour établir son classement 2014, qui concerne les 40 plus grosses agglomérations de 8000 étudiants et plus, l’Etudiant a créé quatre catégories: la formation (études et rayonnement international), la vie étudiante (sorties, culture et sports), le cadre de vie (logement, transports et environnement) et l’emploi (perspectives d’emploi).

La vie étudiante: le point faible de la ville

Si on considère seulement le critère de la formation, Bordeaux arrive à la 4e position, même rang si on considère le cadre de vie, un atout indéniable de la ville. Elle arrive 6e dans le classement qui s’intéresse à la perspective de l’étudiant de trouver un emploi une fois diplômé. C’est le critère de la vie étudiante qui fait dégringoler Bordeaux à la 24e place, loin derrière Montpellier Grenoble ou Lille.