Victoire judiciaire pour l'accès des seniors à l'emploi

JUSTICE Un cabinet d'experts-comptables bordelais a été condamné hier, dans le cadre d'une «reconnaissance préalable de culpabilité» (le plaider coupable), à 3 000 euros d'amende avec sursis et 1 euro de dommage-intérêt pour avoir spécifié un critère ...

©2006 20 minutes

— 

Un cabinet d'experts-comptables bordelais a été condamné hier, dans le cadre d'une « reconnaissance préalable de culpabilité » (le plaider coupable), à 3 000 € d'amende avec sursis et 1 € de dommage-intérêt pour avoir spécifié un critère d'âge, « moins de 35 ans », sur une offre d'emploi. Pour l'association Alternative pour une nouvelle économie de l'emploi (Apnee), c'est une seconde victoire : « La première condamnation a eu lieu à Lyon en février. L'amende était de 500 €, je suis content de voir que la peine évolue », commente Vincent de Rocher, membre de l'Apnee qui s'était constituée partie civile.Il est à l'origine des sept plaintes pour discrimination contre soixante-dix entreprises, en 2005. La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) avait validé ces plaintes et invité l'Apnee à attaquer. Seules trois villes ont donné suite : Lyon, Bordeaux et Niort. L'Apnee regrette qu'il n'y ait pas plus de plaintes, mais comprend cette discrétion : « Les personnes discriminées cherchent un emploi : il faudrait être fou pour se retourner contre le recruteur » précise Vincent de Rocher.

O. D.