Un mort et deux blessés graves dans un incendie à Bordeaux

FAITS-DIVERS Le sinistre s’est déclaré mardi après-midi, dans un immeuble du centre de la ville…

Mickaël Bosredon
— 
L'incendie porte de Bourgogne a fait un mort
L'incendie porte de Bourgogne a fait un mort — M.Bosredon/20Minutes

Un homme de 55 ans est décédé mardi en début d’après-midi, suite à un incendie qui s’est déclaré au deuxième étage d’un immeuble au 3, rue de la Fusterie, tout près de la Porte de Bourgogne, en plein centre de Bordeaux. Le sinistre a fait quatre autres victimes: deux blessés graves, et deux blessés légers.

«Nous ne disposons pas encore d’éléments sur l’éclosion de cet incendie», a déclaré le lieutenant-colonel des sapeurs-pompiers Philippe Esselin. L’adjoint au maire en charge de la Vie urbaine, Jean-Louis David, s’est inquiété d’un «risque d’effondrement de l’immeuble, en raison de son état», mais le lieutenant-colonel estime de son côté qu’il n’ya pas de «danger immédiat.» «Cela dit, il y a eu beaucoup d’eau de déversée, ce qui est peu propice à la conservation du bâtiment dans l’état.»

Les pompiers devraient rester sur place dans la soirée, «car nous sommes encore dans une phase où des foyers résiduels sont recherchés dans les planchers.»

Trois personnes sauvées

Cet incendie a eu également d’importantes conséquences sur le trafic en centre-ville. Une artère principale de Bordeaux, le cours Victor-Hugo, a du être fermé une partie de l’après-midi, engendrant des bouchons conséquents. L’axe a été rouvert peu avant 17h.

Le lieutenant-colonel insiste sur «la rapidité d’intervention» des sapeurs-pompiers, qui a permis «le sauvetage de trois personnes grâce à des échelles aériennes.» Un résident du quartier, témoin de la scène, déplorait de son côté que la circulation n’ait pas été immédiatement déviée, car, selon lui, les secours ont été ralentis en raison du trafic cours Victor-Hugo.

Quelque 50 pompiers sont intervenus en tout sur le sinistre.