UBB: Felix Le Bourhis pourrait reprendre l’entraînement collectif dès jeudi

RUGBY Après plusieurs semaines d’absence, le trois-quarts centre international de l’Union est sur le point d’effectuer son retour…

M.N.

— 

Félix Le Bourhis, trois-quarts centre de l'UBB lors d'un entraînement avec le XV de France
Félix Le Bourhis, trois-quarts centre de l'UBB lors d'un entraînement avec le XV de France — PATRICK HAMILTON

L’UBB récupère progressivement ses grands blessés. Après sa star, Met Talebula, qui a rejoué le week-end dernier à Grenoble, c’est au tour de Felix Le Bourhis de voir le bout du tunnel. Sélectionné avec l’équipe de France lors de la tournée d’été en Australie, l’ex-joueur de Carcassonne, qui a retrouvé le groupe en étant indisponible, devrait reprendre l’entraînement collectif jeudi, voire en début de semaine prochaine.

Suivra ensuite le pilier droit, Benjamin Sa, qui n’a pas encore joué cette saison, et qui «devrait reprendre rapidement», selon l’entraîneur des avants, Régis Sonnes. Au rayon des bonnes nouvelles, on peut ajouter la participation à l’entraînement collectif de ce mardi matin de Poirot et Domvo.

Priorité au match de Montpellier plutôt qu’au déplacement à Toulon

Pour les autres blessés, Bertrand Guiry, touché à Grenoble, est victime d’une entorse à la cheville et ne devrait être éloigné que pendant une semaine. Heini Adams et le capitaine Matthew Clarkin sont quant à eux laissés au repos et ne figureront pas dans le groupe qui ira à Toulon, samedi. Le pilier droit argentin, Gomez-Kodela, touché au doigt, devrait reprendre l’entraînement collectif dans trois semaines.

Les hommes qui iront dans le Var défier le champion de France en titre ne sont pas encore connus mais les indications fournies par les groupes composés à l’entraînement laissent supposer que l’effectif devrait être assez remanié par rapport à Grenoble dans la perspective d'aligner tous les hommes forts et les cadres pour la réception de Montpellier le week-end suivant. «Les joueurs qui iront à Toulon sont prévenus depuis deux semaines, indique Sonnes. La défaite à Grenoble n’a rien changé. On a notre plan, on reste sur nos idées.»