Une expulsion interrompue à l'aéroport

IMMIGRATION Un Algérien sur le point d'être expulsé a avalé des piles et une lame de rasoir, samedi matin. Puis, après avoir été victime d'un malaise dans l'avion, Omar Touati a été débarqué. Prévenu par un passager du même vol, le comité de soutien - composé de...

©2006 20 minutes

— 

Un Algérien sur le point d'être expulsé a avalé des piles et une lame de rasoir, samedi matin. Puis, après avoir été victime d'un malaise dans l'avion, Omar Touati a été débarqué. Prévenu par un passager du même vol, le comité de soutien - composé de RESF 33, des membres du PS et du Mouvement des jeunes socialistes - présent à l'aéroport de Bordeaux, a tenté d'interrompre la procédure. Si celle-ci a été suspendue, l'homme de 25 ans fait désormais l'objet de poursuites pour s'être soustrait à une mesure d'éloignement. Omar Touati étant « très malade » et devant être « opéré » selon RESF, le comité de soutien reste mobilisé afin qu'il puisse bénéficier d'une intervention chirurgicale en France.

O. D.