Halte à la concentration des bars

DEBITS DE BOISSON Francis Idrac, le préfet de Gironde a pris un arrêté, vendredi, destiné à limiter la concentration des bars, restaurants et boîtes dans le centre

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Les débits de boisson ne sont plus les bienvenus dans le centre. Francis Idrac, le préfet de Gironde a pris un arrêté, vendredi, destiné à limiter la concentration des bars, restaurants et boîtes dans les quartiers de la Victoire, Saint-Eloi et Saint-Michel. Leur densité porterait atteinte à la santé et la tranquillité publiques. Dès lors, un établissement ne pourra plus ouvrir ses portes à moins de cent mètres d'un autre. Une aubaine pour les restaurateurs déjà en place : « C'est bien pour nous, ça fait moins de concurrence, commente Jérémy du Cassolette Café. De toute façon, à la Victoire, on est complet. »En revanche, c'est une mauvaise nouvelle pour les porteurs de projet, qui devront attendre la fermeture d'un débit de boisson pour prendre sa place. Cet arrêté fait suite à une demande du maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, interpellé à plusieurs reprises par les riverains, gênés par le bruit. Par ailleurs, la nouvelle « vocation » de Bordeaux étant de faire revenir les familles dans le centre-ville, notamment à Saint-Eloi, quartier en pleine réhabilitation, la multiplication des bars aux pieds des immeubles contrariait les volontés de la municipalité.C'est le troisième « périmètre de protection » qui est établi à Bordeaux. Les deux premiers concernaient Saint-Pierre, en 2001, et Belcier-Paludate, en 2002. Un dispositif arrivé un peu tard dans ces quartiers déjà largement pourvus en nouveaux débits de boisson...

Orianne Dupont