Girondins: «Le mercato pour nous est terminé depuis longtemps», estime Jean-Louis Triaud

FOOTBALL Alors que Willy Sagnol espère encore un joueur avant ce lundi soir minuit, son président s’est montré plus ferme sur le sujet…

Marc Nouaux

— 

Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud.
Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud. — S. Ortola

Coup de sifflet final de Bordeaux-Bastia, dimanche après-midi. Sur la pelouse, les quatre joueurs offensifs girondins (Sala, Rolan, Crivelli, Touré) ainsi qu’un des deux milieux axiaux (Kaabouni) ont plutôt des têtes à passer leur bac. Tous très jeunes, ils évoluaient pour la plupart en CFA l’an passé. Ils ont profité des nombreuses absences (huit blessés et un suspendu) pour grappiller du temps de jeu en Ligue 1.

Une aubaine pour eux mais pour Willy Sagnol, leur coach, ce n’est pas forcément évident d’aligner autant de jeunes d’un coup. De quoi renforcer la thèse d’un renfort de dernière minute dans le secteur offensif des Girondins, alors que le marché des transferts se clôture en France ce lundi soir à minuit. «Quand le technicien que je suis voit l’hécatombe de blessés, il aimerait attendre du monde, a reconnu l’entraîneur bordelais. Mais il y a des réalités économiques et c’est le rôle du président de juger si un effort peut être fait ou pas.» Interrogé par Sud Ouest, Jean-Louis Triaud s’est montré plus ferme. «Le mercato pour nous est terminé depuis longtemps.» Mais lors d’une fermeture de mercato, on n’est jamais à l’abri d’une ou plusieurs surprises. Réponse ce lundi soir à minuit.