Un chauffard fait du stock-car sur l’autoroute A10

FAITS-DIVERS L’individu a endommagé neuf véhicules dimanche après-midi au nord de Bordeaux. Interpellé, il n’a toujours donné aucune raison à son geste…

Mickaël Bosredon

— 

Illustration: Véhicule de gendarmerie.
Illustration: Véhicule de gendarmerie. — POL EMILE/SIPA

L’homme n’a, pour l’instant, fourni aucune explication à son «coup de folie» survenu dimanche 24 août, dans l'après midi sur l’autoroute A10, au nord de Bordeaux. Au volant de sa VW Passat, cet artisan plombier de la région parisienne a heurté plusieurs véhicules qui roulaient devant lui ou à ses côtés. «Cela a commencé sur la rocade nord, au niveau d’Ambarès, et cela s’est terminé après le péage de Virsac, sur l’aire de repos de Saugon» raconte le capitaine Cosson, commandant en second de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Gironde.

Durant une heure, l’individu a touché neuf voitures, cassant des rétroviseurs en endommageant la carrosserie des véhicules. «Sur le dernier impact, sa course s’est terminée dans une glissière de sécurité avec sa victime. Il a mis sa propre voiture hors d’état de marche, c’est alors qu’il a tenté de dérober l’auto qu’il venait d’accidenter, mais son conducteur s’est interposé.»

Il avait au préalable débarqué femme et enfants au péage des Landes

Le chauffard poursuit alors à pied, jusqu’à l’aire de repos de Saugon, où il aurait effectué quelques achats. C’est là que certaines de ses victimes arrivent, le reconnaissent, et donnent l’alerte. Aucun blessé n’est à déplorer suite à ce rodéo, mais les gendarmes ont lancé un appel à témoin pour trouver d’autres victimes éventuelles.

«Son geste reste inexpliqué, mais tout laisse à penser qu'il a volontairement percuté ces véhicules. Il ne veut rien dire depuis son arrestation, c’est pourquoi il a été placé en observation médicale» précise le capitaine Cosson. Lundi en fin d'après-midi, il était toujours sous observation médicale.

La femme de l’individu, qu’il avait auparavant abandonnée sur l’autoroute avec ses deux enfants d’une dizaine d’années, n’a pas donné davantage d’informations. «Elle est très choquée et ne comprend pas. Elle raconte qu’ils revenaient tous de quinze jours de vacances au Maroc. Sur l’autoroute, il se serait arrêté au péage des Landes et aurait débarqué sans raison toute sa famille, qui était en train de dormir.»

En observation psychiatrique

Les analyses d’alcoolémie et de stupéfiants se sont révélées négatives. «L’homme n’est pas connu des services de police ni de gendarmerie, et la famille semble sans histoire» poursuit le gendarme.

En attendant les résultats des observations psychiatriques, qui détermineront s’il peut être poursuivi ou pas, l’individu risque gros, puisqu’outre la mise en danger de la vie d’autrui et le délit de fuite, le procureur pourrait retenir contre lui la tentative d’homicide volontaire.