Girondins: Tiago Ilori «sera l’un des piliers de l’équipe» à partir de septembre

FOOTBALL Lors de la présentation du jeune défenseur central portugais ce jeudi midi, son coach, Willy Sagnol, a affiché toute la confiance qu’il place en son joueur…

Marc Nouaux
— 
Le Haillan, le 21 août 2014 - Tiago Ilori, nouveau défenseur des Girondins de Bordeaux est présenté à la presse
Le Haillan, le 21 août 2014 - Tiago Ilori, nouveau défenseur des Girondins de Bordeaux est présenté à la presse — Marc Nouaux / 20 Minutes

Tiago Ilori n’est pas du genre très bavard. Présenté à la presse au Haillan, ce jeudi à 12h15, le nouveau défenseur des Girondins a plutôt opté pour des réponses courtes lorsqu’on lui posait des questions. Né en Angleterre mais ayant grandi au Portugal, l’ex-joueur du Sporting a répondu en anglais avec une certaine timidité. Dans presque toutes ses interventions, il a bien fait comprendre que son prêt à Bordeaux devait être concluant pour qu’il puisse enfin jouer avec Liverpool (qui l'a acheté il y a un an pour 10 millions d’euros) dès la rentrée 2015.

Le choix de la Ligue 1 entre d’ailleurs dans cette logique. «J’ai déjà joué au Portugal et en Espagne, des championnats moins physiques, a-t-il précisé. C’est bien de venir en France avant d’aller disputer la Premier League avec Liverpool.» Peu de chances donc, de voir le jeune défenseur international espoirs disputer une saison supplémentaire en Gironde, quoi qu’il arrive. «Cela n’a pas été évoqué du tout avec Liverpool, a précisé le président bordelais, Jean-Louis Triaud. Ils nous ont confié ce joueur parce que l’on a de bonnes relations et que l’image de Bordeaux est positive, mais je crois que leur volonté c’est de le conserver et de le voir jouer avec le club de Liverpool. C’est un garçon qu’ils veulent voir jouer. A ma connaissance, ils ont pas mal investi sur lui, donc, c’est pour un jour, profiter de son talent.»

«Aucune pression de retour rapide»

Pas au point physiquement en raison d’une blessure qu’il a contracté pendant la préparation estivale avec les Reds, Ilori n’est pas apte à jouer tout de suite avec Bordeaux. «Il n’y a aucune pression de retour rapide sur ses épaules, a tenu à tempérer son coach, Willy Sagnol. Il reste encore un match [à Bastia] la semaine prochaine avant la trêve internationale. Ce serait peut-être bête de prendre un risque juste pour un match. L’objectif c’est qu’il se prépare bien et que dès le match de Guingamp, Tiago fasse partie de nos piliers.»

Un discours de confiance pour un défenseur que l’ancien coach des Espoirs a découvert cet été, et non pas au travers des sélections de jeunes. «C’est quand on s’est mis à la recherche d’un défenseur central, explique Sagnol. La cellule de recrutement du club avait déjà fait un gros travail en amont et à travers les différentes réunions que l’on a eu, notre choix s’est porté sur Tiago. Etant donné que notre objectif est dans le jeu et l’animation offensive, sa qualité technique au-delà de son potentiel défensif, nous a séduite.»

Il faudra encore attendre au moins trois semaines pour voir à l'oeuvre celui qui devrait être le dernier renfort des Girondins après Contento, Pallois et Khazri. «En principe, c'est notre dernier recrutement», a informé un Jean-Louis Triaud, sans employer un ton ferme et définitif. De quoi se donner le droit de regarder ce qui se passe ailleurs en fin de mercato? Willy Sagnol ne serait pas contre.