Le plus grand viaduc de la LGV Tours-Bordeaux bientôt achevé

INFRASTRUCTURES Il permettra à la future ligne de franchir la Dordogne. Après la phase de terrassement et de génie civil, les travaux ferroviaires vont pouvoir débuter sur cet immense chantier…

Mickaël Bosredon

— 

Construction de la ligne LGV du viaduc de la Dordogne à Saint Andre de Cubzac, Estacade d'Ambarès (33) -Travaux au 05-08-2014 - Vue aérienne [pas d'autiorisation nécessaire] - Building high-speed line and viaduct LGV Dordogne (33) Saint-Andre de Cubzac work at 05-08-2014 - Aerial [no authorization required]
Construction de la ligne LGV du viaduc de la Dordogne à Saint Andre de Cubzac, Estacade d'Ambarès (33) -Travaux au 05-08-2014 - Vue aérienne [pas d'autiorisation nécessaire] - Building high-speed line and viaduct LGV Dordogne (33) Saint-Andre de Cubzac work at 05-08-2014 - Aerial [no authorization required] — Lilian Marolleau

Le plus long viaduc du tracé de la LGV Tours-Bordeaux va être bientôt  achevé. Le viaduc de la Dordogne, long de 1.319 mètres, permettra à la future ligne à grande vitesse de franchir la rivière en Gironde, à cheval sur les communes de Saint-Loubès, Cubzac-les-Ponts et de Saint-Romain-La Virvée. Les deux derniers voussoirs (éléments en béton qui constituent le tablier du viaduc) de l’ouvrage seront installés ce mardi et jeudi.

Après cette phase, l’inauguration du viaduc est prévue le 3 octobre prochain. Le génie civil s’achèvera début 2015 pour laisser la place aux travaux d’équipements ferroviaires. La pose des rails interviendra au dernier semestre 2015.

Des trains installeront les premiers rails à partir de novembre

La phase de terrassement et de génie civil sur l’ensemble de la ligne, longue de 302 kilomètres, ainsi que les raccordements aux gares de Châtellerault, Poitiers et Angoulême, sont quasiment achevés, indique-t-on du côté de Lisea, concessionnaire de la ligne Sud-Europe Atlantique Tours-Bordeaux. «Les travaux de préparation de la plateforme et le pré-ballastage sont eux aussi quasiment achevés sur toute la partie nord, et bien avancés sur la Vienne.»

Viendra ensuite la phase de pose des rails, qui se fera grâce à des trains spéciaux, au départ de deux bases chantiers, installées en Charente et en Indre-et-Loire. «Les trains installeront les premiers rails d’abord en direction de la Vienne, à partir du mois de novembre 2014, puis à partir du deuxième semestre 2015 ils partiront vers la Gironde, pour un raccordement à la ligne existante, au niveau d’Ambarès-et-Lagrave.»

Une année de tests avant la mise en service en 2017

La phase de travaux devrait être complètement achevée début 2016. Mais il faudra encore patienter plus d’une année avant la mise en service de la ligne. «Toute une batterie de tests, en faisant rouler des trains à blanc sur cette nouvelle ligne, devra être effectuée durant plus d’une année, en vue de son homologation.»

La mise en service de la LGV entre Tours et Bordeaux est prévue pour la fin du mois de juillet 2017. Bordeaux ne sera alors plus qu’à 2h05 de Paris.