Ligue 1: Tiago Ilori «a envie de venir aux Girondins», annonce Nicolas de Tavernost

FOOTBALL Bordeaux espère obtenir rapidement le prêt du jeune arrière central portugais de Liverpool pour clôturer son recrutement en défense…

Marc Nouaux
— 
Nicolas de Tavernost, le patron du groupe M6.
Nicolas de Tavernost, le patron du groupe M6. — F.STEVENS/SIPA

Le spectacle qu’il a vu dimanche soir à Chaban-Delmas a dû définitivement le conforter dans son idée de signer en Gironde. Tiago Ilori, 21 ans, formé au Sporting Lisbonne et appartenant à Liverpool depuis un an, était dans les tribunes pour applaudir ses probables futurs coéquipiers qui ont atomisé Monaco (4-1). Après avoir visité les installations du Haillan dans l’après-midi, le jeune portugais, qui était prêté depuis janvier dernier à Grenade, en Liga, s’est laissé convaincre par Willy Sagnol et les dirigeants bordelais.

Il est le sixième choix en défense centrale à Liverpool

 «C’est en cours, on discute, il a envie de venir, incontestablement, annonce le président du directoire de M6, propriétaire du club, Nicolas De tavernost. Il faut convaincre son club, on verra. Il était ce soir [dimanche] à Bordeaux le projet de jeu qu’on lui a proposé et je pense que le spectacle qu’on lui a montré a achevé de le convaincre. Il avait vu les installations cet après-midi, il a vu le match donc j’espère que l’on convaincra son club de le prêter pendant au moins une saison.»

Obtenir le prêt de Liverpool ne devrait pas être trop difficile dans la mesure où le joueur, qui n’a encore jamais disputé le moindre match officiel avec les Reds se situe en sixième position dans la hiérarchie des défenseurs centraux derrière Agger, Lovren, Sakho, Skrtel et Touré.

«Martial, c’est un joueur que je voudrai toujours»

Avec l’arrivée d’Ilori, Bordeaux pourrait conclure son recrutement, même si Willy Sagnol espère encore un renfort offensif pour palier aux blessures de longue durée de Jussiê et Saivet. La piste menant à Anthony Martial, le jeune attaquant de Monaco, est toujours d’actualité, même s’il sera difficile d’obtenir le prêt de l’international espoirs tant la concurrence est rude sur le dossier.

 Au micro de Canal +, l’entraîneur girondin a confirmé son envie de recruter le joueur qu’il a eu sous ses ordres en sélection. «Anthony, je le connais déjà depuis un petit moment grâce aux espoirs. C’est un joueur dans lequel je crois énormément. Il lui manque un petit peu de vécu au plus haut niveau. Mais que ce soit aujourd’hui ou dans un an, ou dans dix ans, c’est un joueur que je voudrai toujours de toute façon.» Après leur surprenant début de saison, les Girondins pourraient donc encore réserver une surprise à leurs supporteurs avant la fin de l’été.