Bordeaux fête le vin: «Une édition 2014 exceptionnelle», malgré l'annulation samedi soir

EVENEMENT La soirée de samedi a dû être annulée par les organisateurs, suite à un avis de tempête de Météo France. Mais l'édition 2014 de Bordeaux fête le vin, qui s'achève dimanche soir, devrait encore battre des records...

Mickaël Bosredon
— 
La manifestation Bordeaux fête le vin a rouvert ses portes ce dimanche, après l'annulation samedi soir
La manifestation Bordeaux fête le vin a rouvert ses portes ce dimanche, après l'annulation samedi soir — M.BOSREDON/20MINUTES

Forcément, les organisateurs de Bordeaux fête le vin enrageaient un peu ce dimanche matin, d’avoir dû annuler la soirée de samedi suite à un avis de tempête émis par Météo France. «C’était un cas de force majeure, et la décision a été communément prise samedi à 19h30», explique le maire de la ville Alain Juppé. Au final, l’orage est passé bien loin de Bordeaux… «L’alerte de Météo France était précise, et il fallait prendre une décision, tranche Alain Juppé. Imaginez qu’une tente se soit écroulée sur des visiteurs, ce matin, c’est le maire de Bordeaux qui serait en taule ! Chaque fois dans ce genre de situation, il faut se poser la question de prendre une mesure de bon sens, et prendre en compte le principe de précaution.»

Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) relevait que c’est «la première fois qu’une édition de Bordeaux fête le vin est perturbée de la sorte» et reconnaissait «avoir râlé autant que Stephan Delaux (maire adjoint en charge du tourisme) et Laurent Maupilé (délégué général de Bordeaux grands événements) samedi soir, mais il fallait prendre cette décision.»

«Météo France a été le seul à émettre ce bulletin d’alerte…»

Coordinateur des spectacles pyrotechniques, programmés chaque soir de la Fête du vin, le Bordelais David Proteau est du même avis: «C’était une décision logique et sage ; les organisateurs ont voulu protéger la population suite à cette alerte.» Le directeur artistique de la maison Lacroix-Ruggieri (organisateurs de grands spectacles en air) relevait cependant que «Météo France a été le seul à émettre ce bulletin d’alerte, les autres organismes météorologiques, notamment anglais, annonçaient une soirée paisible sans coup de vent, et c’est ce qui s’est passé!»

Le spectacle pyrotechnique qui devait être proposé par la délégation italienne n’a donc pas pu avoir lieu. Alain Juppé a émis l’idée qu’il soit tiré ce dimanche soir, mais pour des raisons techniques ce ne sera pas possible. «En revanche nous l’avons remballé, et il sera proposé au public lors de la prochaine fête du vin en 2016» assure David Proteau. Ce dimanche soir, c’est son propre spectacle, mis en musique par le compositeur Eric Serra, qui sera tiré à partir de 23h30. Et il devrait bien avoir lieu. «Cette fois-ci, tout le monde annonce de belles éclaircies pour la soirée.»

L’office du tourisme de Bordeaux a par ailleurs fait savoir que les places pour le concert d’Earth wind and fire, annulé lui aussi samedi soir, «seront bien entendu remboursées aux spectateurs.»

Les 60.000 pass dégustations écoulés en trois jours

Malgré cette perturbation, le bilan de cette édition 2014 semble très positif. A tel point que ce dimanche matin, les 60.000 pass dégustations proposés à la vente étaient déjà tous écoulés. «Pour les personnes qui viendraient sur le site ce dimanche sans pass, nous allons proposer un pass coup de cœur de cinq dégustations» explique Laurent Maupilé.

Quelque 650.000 dégustations ont été réalisées par les vignerons sur place. Un record. Mais cela ne veut pas dire qu’il y a eu autant de visiteurs, chaque pass pouvant être utilisé par plusieurs personnes. Et l’Ecole du vin a augmenté de 50% le nombre de dégustations, par rapport à l’édition précédente. «C’est la plus belle édition que nous ayons jamais faite» a même assuré Stephan Delaux.

L'édition 2016 «déjà dans la tête d'Alain Juppé»

L’édition 2016 est déjà dans les starting-blocks. «Alain Juppé l’a en tête, et c’est cela que nous allons faire » poursuit l’adjoint au tourisme. Si, après Hong Kong, Los Angeles était l’invité d’honneur cette année, on peut supposer que plusieurs villes «jumelles» de Bordeaux pourraient être célébrées lors de la dixième édition, qui se tiendra de surcroît au moment de l’inauguration de la future Cité des civilisations du vin.

Laurent Maupilé a par ailleurs souligné que «10.040 pass ont été vendus sur Internet, contre 1900 il y a deux ans, c’est une nouvelle évolution de Bordeaux fête le vin et de son rayonnement international, et il faudra travailler encore plus cela dans le futur.»