Le Reggae Sun Ska veut prendre un nouvel élan sur le campus bordelais

Elsa Provenzano
— 
Un concert de l'édition 2013 du Reggae Sun Ska festival. 
 
Un concert de l'édition 2013 du Reggae Sun Ska festival.   — Valenton Campagnie.

«C’est l’une des plus belles programmations de l’histoire du festival. Elle couvre tous les courants de la musique afro-caribéenne. Et il y a beaucoup d’exclusivités comme le groupe Madness qui ne vient en France que pour le Reggae Sun Ska», s’enthousiasme Frédéric Lachaize, directeur de festival qui est l’un des cinq premiers événements de reggae en Europe. Né dans le Médoc, le festival déménage sur le campus cette année, puisque le site ne permettait plus d’accueillir le public dans de bonnes conditions. «Ici sur le campus, on a de la places et le lieu présente beaucoup d’avantages : il y a plus de 5000 places de stationnement et tout le monde pourra se garer dans un rayon de 1,5 kilomètres», estime Arnaud Bengochea, directeur technique du festival. Un espace camping pouvant accueillir environ 25 000 personnes, est aussi prévu sur le site.

Une opportunité pour l’université

Des jeux, des cours de yoga, des massages seront proposés aux festivaliers en marge des concerts, sur les 10 hectares d’espaces verts que l’université met à disposition. La maison des arts, ce bloc vert bien connu des étudiants, sera le «quartier général» de l’événement. De son côté, l’université n’a pas hésité à se lancer dans ce projet, encadré par une convention, selon laquelle le festival se tiendra au moins pendant trois ans sur le campus : «C’est important pour notre image, c’est une façon forte d’identifier l’université à un festival qui a une notoriété internationale», a commenté Jean-Paul Jourdan, président de l’université Bordeaux Montaigne.

80 artistes sur 4 jours

Quelque 80 artistes vont se succéder sur 6 scènes pendant quatre jours, au lieu de trois jours dans le Médoc. 80 000 festivaliers ont été accueillis en 2013 et cette année les organisateurs comptent attirer environ 90 000 amoureux du reggae. De grosses têtes d’affiches comme Patrice, Shaggy, Tiken Jah Fakoly, Busy Signal etc font partie de la programmation. Les organisateurs sont en discussion avec la communauté urbaine de Bordeaux (CUB)  afin de mettre au point un pass transports pour le festival. «On sait pour l’instant qu’il y aura des trams au-delà des horaires habituels. On pourra en prendre à 3 h pour revenir sur Bordeaux», précise Arnaud Bengochea. Le budget du festival s’élève à 3,5 millions d’euros.

Tarifs :

Pass 4 jours à 99 euros  et pass 3 jours 89 euros

Jeudi soir en prévente : 22 euros et vendredi, samedi et dimanche en prévente : 33 euros.

Un petit festival dans le Médoc

Le 19 juillet l’association Reggae Sun Ska organise Summer Médoc festival à Cissac-Médoc une façon de garder un pied dans le Médoc, dont sont originaires les organisateurs. C’est la chanteuse Ayo qui tient la tête d’affiche. Et le 14 août c’est le groupe Sinsemilia qui est invité en terres médocaines. www.summermedocfestival.com