L'Aquitaine dresse un pont avec Madagascar

COOPERATION La région va faire partir ce mois-ci du matériel issu de lycées technologiques sur l’île de Madagascar...

Mickaël Bosredon

— 

Le vice-président de la région Ludovic Freygefond (à gauche) avec les enseignants, devant l'une des machines à destination de Madagascar
Le vice-président de la région Ludovic Freygefond (à gauche) avec les enseignants, devant l'une des machines à destination de Madagascar — M.BOSREDON/20MINUTES

Huit containers chargés à bloc de matériels mécaniques et électrotechniques, issus de lycées aquitains, s’apprêtent à partir vers Madagascar. Cet envoi, organisé par la région Aquitaine et le rectorat de Bordeaux, a été décidé par le président de la région dans le cadre d’une coopération entre l’Aquitaine et Madagascar. Le matériel est du surplus, issu de la réforme des lycées technologiques. Il s’agit essentiellement de tours pour former des pièces, de fraiseuses, et de matériel électrique.

Formation sur place

Une coopération qui ne s’arrêtera pas à ce seul envoi, puisque six professeurs de lycées professionnels d’Aquitaine, comme Gustave Eiffel à Bordeaux, Les Iris à Lormont, Alfred Kastler à Talence, ou Léonard de Vinci à Blanquefort, se rendront sur place durant une semaine pour assurer la formation des enseignants malgaches à l’utilisation de ces machines. «Sur la formation, il y a beaucoup de choses à mettre en place pour aider les Malgaches, un pays extrêmement pauvre il faut le rappeler, explique Ludovic Freygefond, vice-président PS de la région délégué à l’international et à la coopération. Nous ne pouvions pas nous contenter d’envoyer du matériel sans assurer le suivi.» Le rectorat précise que les professeurs se rendront sur place «hors temps scolaire ; c’est quasiment du bénévolat.»

Patrick Galan, professeur d’ouvrage sur bois à Léonard de Vinci à Blanquefort, pense qu’il faut «poser des jalons là-bas, notamment sur la problématique du bois, où nous pouvons apporter notre expérience de la forêt des Landes. La question de la gestion de leurs espèces endémiques (ébène, palissandre…) va en effet forcément arriver.»

Le matériel envoyé, quelque 45 machines d’une valeur d’environ un million d’euros, est mis en container à Floirac. Il partira par bateau le 13juin, depuis le port de Bassens, et son arrivée est prévue le 20juin au port de Tamatave. Il sera ensuite acheminé vers des lycées à Antananarivo et Fianarantsoa. Les professeurs aquitains se rendront sur place de leur côté soit à partir de fin juin, soit en octobre.