Vincent Feltesse officiellement nommé conseiller de François Hollande

E.P avec AFP
— 
Vincent Feltesse, le 5 décembre 2013 à Bordeaux
Vincent Feltesse, le 5 décembre 2013 à Bordeaux — S.ORTOLA/20MINUTES

Vincent Feltesse, 47 ans, candidat malheureux aux municipales à Bordeaux et ancien directeur de la campagne numérique de François Hollande, a été nommé, vendredi, conseiller à l'Elysée en charge des relations avec les élus et les formations politiques. Il sera également en charge des études d'opinion et des argumentaires politiques.

Il reprend seulement une partie des fonctions assumées par Aquilino Morelle, forcé de démissionner après les accusations de Médiapart qui portent sur des connivences avec des laboratoires pharmaceutiques, alors qu'il était haut fonctionnaire à l'Inspection générale des affaires sociales.

«Action au service de la gauche»

«Avec cette nouvelle mission que j’aborde avec détermination et  responsabilité, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre ailleurs pour moi  mais le livre reste le même, celui de mon action au service de la gauche  et de la France», écrit-il dans un communiqué, après sa nomination. 

Les municipales ont eu des conséquences radicales sur son avenir politique. Il a subi une sévère défaite, en ne réalisant que 23 % face au maire sortant et a aussi perdu son siège de président de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB), qui a basculé à droite. Début mai, Il a également du laisser son siège de député, puisque celui-ci a été rétrocédé à Michèle Delaunay, après son éviction du gouvernement.

Dans son communiqué, il précise qu'il s'exprimera publiquement dans le cadre de ses mandats locaux, ​ ​«que j’entends bien continuer à assumer pleinement : celui de  conseiller municipal d’opposition à Bordeaux, ​et au sein de la CUB, de  conseiller communautaire ​et d’ancien Président.»​