2007, année de la renégociation des tarifs

©2006 20 minutes

— 

Les responsables d'Astria et de la CUB ont du pain sur la planche. La délégation de service public qui les lie pour le tri et pour l'incinération court jusqu'en 2020, mais les deux parties doivent négocier son ajustement. Le service semblant satisfaisant, la discussion porte sur les tarifs. Les enjeux sont importants pour l'entreprise comme pour la collectivité et, au delà, ses habitants. Technique, le dossier peut se résumer ainsi : les prix pour l'incinération sont en dessous de ce qu'ils devraient être, ceux du tri sont trop élevés. Si les deux parties s'accordent sur ce constat général, reste à trouver un terrain d'entente tenant compte des impératifs techniques, financiers et politiques. Alors qu'un audit est en cours, Astria dénonce la lenteur du dossier.

S. L.

Sous la présidence d'Alain Rousset (PS), la CUB s'est lancée dans un réexamen des contrats de délégation de service public passés avec les entreprises. Aprés la Lyonnaise des Eaux, c'est Astria qui est passée au crible. « Astria travaille bien », assure son directeur. Il redoute « un schéma réducteur avec gentilles collectivités et méchants délégataires ».