Le Mutin, un monument à visiter à Bordeaux

PATRIMOINE Ce voilier de la Marine reste sur les quais de la ville jusqu'à ce week-end. Il est ouvert au public mercredi et jeudi...

M.B.

— 

Le voilier (Côtre) "Mutin", en escale à Bordeaux le 6 mai 2014
Le voilier (Côtre) "Mutin", en escale à Bordeaux le 6 mai 2014 — M.BOSREDON/20MINUTES

Le Mutin est un cotre, un type de voilier jumeau des thoniers des sables, affecté à l’Ecole de pilotage de Brest. Mis à l’eau pour la première fois en 1927, il s’est illustré durant la Deuxième Guerre Mondiale. «Dès l’appel du 18 juin 1940, il a participé, sous pavillon britannique, à plusieurs opérations d’infiltration» explique le commandant en second, Vincent Francout. «On ne sait pas grand chose de ses faits d’armes, car les informations sont encore classifiées, si ce n’est qu’il aurait servi à débarquer des explosifs, cachés au milieu de fausses cargaisons de thon, et qu’il a servi en Mer noire, à Odessa.»

Aujourd’hui, le Mutin sert à la formation au sein de la Marine nationale. Il sera ouvert au public bordelais ce mercredi et jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h, au ponton d’honneur. Il rentrera ensuite à son port d’attache de Brest, puis prendra la direction de Saint-Malo. «Ensuite, nous avons rendez-vous à Caen pour le soixante-dixième anniversaire du Débarquement de Normandie», où Le Mutin aura évidemment une place d’honneur. L’équipage compte une dizaine de personnes. «Chaque marin est affecté pour trois ans, et le navire subit un entretien tous les trois et cinq ans.» Aujourd’hui, il ne reste quasiment plus une pièce d’origine sur Le Mutin, sauf sa plaque, restituée en 2002 par la fille d’un des commandants anglais du voilier durant la Deuxième Guerre.