Pierre de Gaétan Njikam: «Sensibiliser à la discrimination»

SOCIETE Entretien avec le délégué général du Comité bordelais de veille et d'action contre les discriminations et pour l'égalité (Cobade)

©2006 20 minutes

— 

Pierre de Gaétan Njikam

Délégué général du Comité bordelais de veille et d'action contre les discriminations et pour l'égalité (Cobade).

Vous avez présenté hier le premier rapport du Cobade. Quelles ont été les actions les plus importantes réalisées en 2006 ?

On a proposé à la mairie de Bordeaux de développer des journées de formation et de sensibilisation du personnel municipal. Il s'agit de former les agents à la discrimination et au sentiment de discrimination. Et nous avons fait travailler des jeunes de quartiers défavorisés de l'agglomération avec des auditeurs de justice.

Cette démarche est-elle vraiment nécessaire ?

Il faut travailler sur les outils préventifs et mettre en place une action pédagogique. Certaines personnes qui viennent d'arriver en France pensent déjà qu'elles vont être discriminées.

Quel est l'objectif pour 2007 ?

La construction avec les acteurs locaux et la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) d'un réseau de signalements, afin d'accompagner les victimes.

Recueilli par O. D.