LGV Tours-Bordeaux, attention au départ

©2006 20 minutes

— 

Le « tour de table » est bouclé. Après six mois de négociations, l'Etat et les régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées ont signé une « déclaration d'intention » sur le financement de la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse Tours-Bordeaux. Les collectivités locales des trois régions doivent apporter 1 milliard d'euros sur les 5 que coûte le projet. L'Aquitaine participera à hauteur de 300 millions. Cette signature permet de lancer dès février l'appel à candidature de la concession ferroviaire pour un démarrage des travaux en 2009.