L'issue pourrait approcher pour les Don Quichotte

©2006 20 minutes

— 

Hasard ou coïncidence ? Depuis que Les Enfants de Don Quichotte ont investi les locaux désaffectés de Gaz de Bordeaux, mardi, la mairie incite vivement le préfet à agir. « L'Etat a les moyens, il faut les mettre en oeuvre », a déclaré hier Hugues Martin, premier adjoint au maire (UMP) de Bordeaux.

« Un lieu public qui permettrait d'accueillir les personnes de manière individuelle pourrait être ouvert d'ici la fin de la semaine », a-t-il ajouté. Selon Hugues Martin, il s'agirait d'une solution transitoire avant de traiter leur situation au cas par cas. Cette annonce arrive au lendemain de propositions d'urgence faites par la préfecture (hébergement dans une association, à l'hôpital Charles-Perrens et en hôtel), rejetées par Les Enfants de Don Quichotte. Jusqu'à ce qu'une solution adaptée soit proposée, Hugues Martin assure que les SDF ne seront pas expulsés. La réunion organisée aujourd'hui à la préfecture pourrait sonner la sortie de crise.

O. D.