Bordeaux

L'affaire de vol éclabousse la mairie

Les notables bordelais suspectés de vol ont désormais affaire à la justice. La disparition d'une partie du patrimoine de Jeanine Terrasson, une Bordelaise fortunée de 83 ans, placée sous curatelle renforcée, a débouché hier sur la mise en examen et l...

Les notables bordelais suspectés de vol ont désormais affaire à la justice. La disparition d'une partie du patrimoine de Jeanine Terrasson, une Bordelaise fortunée de 83 ans, placée sous curatelle renforcée, a débouché hier sur la mise en examen et l'incarcération provisoire des quatre personnes interpellées lundi matin. Trois personnalités municipales en font partie : l'avocate et adjointe d'Alain Juppé au Patrimoine, Martine Moulin-Boudard, le directeur des Affaires culturelles de la ville, Jean-François Lhérété, le chargé de mission François-Xavier Bordeaux, ainsi qu'une cartomancienne proche de ce dernier et confidente de Jeanine Terrasson, Nicole Dumont. Déférés au parquet hier matin, après 48 heures de garde à vue, ils risquaient hier soir d'être placés en détention provisoire par le juge des libertés. Les perquisitions effectuées à leurs domiciles ont en effet permis de retrouver une partie des meubles et oeuvres d'art de Jeanine Terrasson.

Une plainte contre X pour « abus de faiblesse et vol » avait été déposée par son ex-tuteur, Jean-Christophe Rallion. Ce dernier refusait, hier, de commenter l'affaire. Quant au neveu de l'octogénaire, son descendant direct, il a jugé la procédure en cours « normale et tout à fait adéquate ». Le parquet de Bordeaux précise que l'« important patrimoine » de la vieille dame « a été l'objet d'opérations concertées tendant à son appropriation par des tiers », à la faveur d'une « détérioration caractérisée » de son état de santé. Cette dernière n'a pas souhaité s'exprimer. Mais un voisin a confié à 20 Minutes avoir observé « des allers et venues incessantes de François-Xavier Bordeaux et Nicole Dumont à son domicile. Dans le quartier, on se doutait qu'ils essayaient de récupérer une partie du magot... » Domiciliée à quelques centaines de mètres, la cartomancienne avait, semble-t-il, gagné la confiance de la vieille dame.

Marion Guillot

En déplacement en Asie, Alain Juppé ne s'est pas exprimé. Son premier adjoint, Hugues Martin, a déclaré hier que la mairie était « sous le choc ».