Des Pionnières qui pouponnent les créatrices d'entreprises

ECONOMIE Bordeaux Aquitaine Pionnières soutient depuis deux ans les porteuses de projet sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux...

Mickaël Bosredon

— 

La pépinière "Le campement", à Darwin. 
 
La pépinière "Le campement", à Darwin.   — Le Bureau baroque

Promouvoir l’entrepreunariat féminin et encourager les initiatives. C’est dans ce but que deux créatrices d’entreprises seront récompensées ce lundi, dans les locaux de l’association Bordeaux Aquitaine Pionnières à Darwin, par la Fondation entreprise et solidarité. La Fondation remettra à Agnès Randon, créatrice d’Handiperformance, qui sensibilise les chefs d’entreprises au maintien ou à l’embauche de personnes handicapées, un chèque de 3.000€ et à Corinne Puyo, créatrice de L’Airial (luminaires en bois) 5.000€.

Bordeaux Aquitaine Pionnières est la dernière née du réseau Paris Pionnières, présente dans quatorze villes en France et à l’étranger. Née en 2011, elle a investi le site de Darwin en 2012. «Nous proposons des accompagnements aux femmes qui ont des projets d’entreprises innovantes, notamment dans le social, et créateurs d’emplois» explique Christine Panteix, directrice de l’association. En deux ans, Bordeaux Aquitaine Pionnières a déjà accompagné trente-deux créatrices, et une vingtaine sont en cours d’accompagnement, quasi-exclusivement sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux.

«Peur du risque et manque de confiance en soi»

«Les femmes que nous soutenons ont en moyenne entre 35 et 40 ans, sachant que nous en avons une à 22 ans, deux qui ont plus de cinquante ans, poursuit Christine Panteix. Elles ont souvent une solide formation, et une bonne expérience professionnelle. Et nous accueillons de plus en plus de Parisiennes qui ont accompagné leur conjoint à Bordeaux, et n’ont pas trouvé d’emploi ici. C’est le moment pour elles de se lancer…»

Un des freins principaux pour ces porteuses de projets, est généralement «la peur du risque, et le manque de confiance en soi, c’est là que nous intervenons.» Etude de marché, statut juridique, rapprochement avec des partenaires financiers, et accueil pendant un an dans les locaux de Darwin… Bordeaux Aquitaine Pionnières intervient ensuite à tous les niveaux. «Nous mettons aussi en relation les femmes avec des travailleuses indépendantes hébergées au sein de Darwin, ce qui permet des synergies.» Et de faire émerger de nouvelles idées.