Paul Guyard : «Il faut parfois deux salaires pour louer»

©2006 20 minutes

— 

Paul Guyard, responsable du département d'insertion par le logement au CCAS de Bordeaux.

Quel rôle joue votre service ?

Nous mettons en oeuvre des dispositifs d'aide pour loger les personnes en difficulté et nous les accompagnons dans les domaines de l'emploi, des soins, de la gestion de budget, du logement social... Le but étant de les amener vers l'autonomie.

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

Les dispositifs d'urgence sont engorgés. Ainsi, les personnes qui bénéficient actuellement d'une aide au logement temporaire pourraient accéder à un logement classique, mais ils n'en trouvent pas.

S'agit-il d'un manque de logements sociaux ?

Il faut savoir de quoi on parle, car selon les catégories de logements sociaux, il faut parfois deux salaires pour louer. Il y a donc moins de possibilités pour les RMistes.

Constatez-vous que la précarité s'accélère ?

On est de plus en plus sollicités par des personnes qui ont une demande classique et qui n'ont pas besoin d'accompagnement. Par ailleurs, des personnes se retrouvent aujourd'hui en difficulté après un accident de la vie et ne peuvent bénéficier d'aide car elles travaillent ou perçoivent les Assedic. Elles peuvent très vite se retrouver à la rue.

Recueilli par O. D.