Les voeux de retour d'Alain Juppé

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Les Enfants de Don Quichotte et Nicolas Sarkozy ont un peu pimenté les voeux d'Alain Juppé à la presse, hier midi. « Les Don Quichotte ont placé le logement sous les feux de l'actualité », a noté le maire UMP de Bordeaux. Il a par ailleurs confirmé son soutien au président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, candidat à l'élection présidentielle (lire ci-dessous). Au niveau local, Alain Juppé s'est engagé à poursuivre les efforts entrepris en faveur du logement, des infrastructures et du rayonnement culturel de la ville.

Logement « Les soixante-cinq tentes installées allées de Tourny par Les Enfants de Don Quichotte posent la question de l'accès à un logement pérenne pour les personnes précaires », a-t-il observé. Le maire estime en revanche le nombre de places d'accueil d'urgence suffisant à Bordeaux « pour que personne ne dorme dans la rue ». En attendant une table ronde avec Les Enfants de Don Quichotte, il promet de développer des « solutions intermédiaires ». Une quinzaine de places devraient ainsi voir le jour cette année au sein de l'ancien presbytère de l'église Saint-Martial, aux Chartrons.

Infrastructures Pour la première fois depuis son retour en politique, Alain Juppé a exprimé des réserves sur le projet de contournement autoroutier de Bordeaux. « Avec la problématique environnementale, certains équipements autoroutiers peuvent paraître moins urgents qu'on le pensait », a-t-il estimé. « Il faut se laisser le temps de la réflexion. » Le report du transport routier sur le rail doit en revanche mobiliser toutes les énergies.

Culture Le maire veut obtenir le classement du centre historique au patrimoine mondial de l'Unesco. Il induirait « 15 à 30 % d'attractivité touristique supplémentaires ». Bordeaux est également candidate au label « capitale culturelle européenne », à décerner en 2013.

Marion Guillot

Chiraquien fidèle mais partisan du rassemblement à l'UMP, Alain Juppé a rallié Sarkozy. « J'ai coupé le cordon depuis longtemps », déclare-t-il à propos de Chirac.