L'Aquitaine offre une prise au vent

©2006 20 minutes

— 

La région se laisse – doucement – porter par le vent... Valorem, bureau d'études spécialiste en développement de sites éoliens, a repéré huit lieux qui pourraient être propices à l'implantation d'éoliennes. Une perspective positive pour l'Aquitaine, qui n'en possède aucune. Pourtant, Valorem y travaille depuis 1994. Mais son projet de douze mégawatts au Verdon peine à convaincre la communauté de communes de la Pointe du Médoc, qui vient encore de repousser sa décision de deux ans. « Tant qu'on s'oppose aux éoliennes, on fait les beaux jours du nucléaire », regrette Dominique Nicolas, élu Vert. De son côté, Philippe Plisson, vice-président (PS) au conseil régional chargé du Développement durable est ulcéré : « Il faut un peu de courage politique : il y a une urgence écologique. » Ce dernier planche d'ailleurs sur l'implantation d'un petit parc de cinq éoliennes dans le canton de Saint-Ciers-sur-Gironde, au nord de Blaye, qui pourrait voir le jour en 2008. Mais c'est le parc offshore de cent mégawatts prévu sur le banc des Olives, entre Soulac et Grayan-l'Hôpital, qui pourrait propulser l'Aquitaine dans le peloton de tête des régions françaises, d'ici deux à trois ans.

Afin d'encourager les initiatives, le conseil régional et l'Ademe vont aider à la réalisation des études et élaborer une carte avec les potentiels d'implantation et les contraintes. Par ailleurs, la création des zones de développement éolien, l'an dernier, va permettre de mieux définir les sites et les conditions d'insertion des éoliennes.

Orianne Dupont

Selon un sondage de l'Ademe réalisé en septembre 2006, 93 % des Français sont favorables au développement des éoliennes. Une part qui augmente chez les personnes résidant dans des lieux où sont implantées des éoliennes.