ChronoViti, une nouvelle offre pour faciliter l'envoi de vins à travers le monde

VITICULTURE Chronopost et Bordeaux City Bond s'associent pour proposer une nouvelle offre, facilitant l'envoi de vins en petite quantité depuis la Gironde à travers le monde entier...

Mickaël Bosredon

— 

Présentation de l'offre Chrono Viti Bordeaux, le 4 mars au salon ViniPro de Bordeaux
Présentation de l'offre Chrono Viti Bordeaux, le 4 mars au salon ViniPro de Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

Expédier du vin en petite quantité depuis la Gironde dans 230 pays à travers le monde. C’est la promesse de «Chrono Viti Bordeaux-Gironde», un nouveau service issu d’un partenariat entre Chronopost et l’entreprise Bordeaux City Bond (filiale de la CCI de Bordeaux), présenté mardi lors du salon ViniPro, à Bordeaux. «C’est une offre adaptée aux viticulteurs Girondins, qui rencontrent des difficultés à expédier de petites quantités à leurs clients, c’est-à-dire moins de 18 bouteilles, et notamment pour certains pays» explique Mélusine Ampe, directrice de Bordeaux City Bond.

«Avec l’attrait grandissant de l’oenotourisme, la hausse du e-commerce, la demande d’expédition de petits paquets ne cesse d’augmenter» explique Agnès Grange, déléguée régionale de La Poste. La société AlterAngle a été missionnée durant dix-huit mois pour analyser la demande des professionnels, notamment des 600 châteaux spécialisés dans l’oenotourisme.

Livraison rapide et dans des colis sécurisés

Bordeaux City Bond gère depuis 2009 un entrepôt sous douane, à Blanquefort près de Bordeaux. Spécialisée dans l’envoi de vin en grandes quantités (minimum 300 bouteilles), l’entreprise propose de centraliser les expéditions des viticulteurs depuis son site pour leurs envois plus modestes. Pour assurer cette offre, les producteurs (ou négociants) devront confier 300 bouteilles à la société, moyennant un forfait de 270€ par an. «Nous tarifons ensuite 1,50€ la bouteille, soit le coût du stockage, de la mise en colis dans des paquets sécurisés et de la préparation des formalités douanières» précise Philippe Dumant, président de Bordeaux City Bond. Une expédition depuis la propriété est également possible.

Chronopost, qui expédie déjà quelque 500.000 bouteilles par an à travers le monde, se charge de la récupération et de l’envoi des colis. «Nous garantissons une livraison le lendemain avant 13h pour la France, et dans un délai de un à quatre jours pour l’étranger, en fonction du pays» explique Frédéric Bernard, directeur des ventes chez Chronopost. La filiale de La Poste assure proposer des «conditions économiques préférentielles.» Une expédition de trois bouteilles en Grande-Bretagne serait ainsi facturée 18,30€.

Des formalités douanières «incroyablement compliquées»

Au-delà des conditions économiques, Mélusine Ampe insiste sur la simplicité de ce service. «Les formalités douanières sont incroyablement compliquées pour l’envoi de vin à l’étranger, notamment pour les Etats-Unis, ce qui est souvent un frein pour les viticulteurs. Nous nous occupons de tout.» Philippe Dumant explique aussi que «nous proposons un simulateur aux viticulteurs, ce qui leur permet de calculer très rapidement le coût de l’envoi.»

Limitée aux viticulteurs girondins et certains en Aquitaine, l’offre devrait s’étendre à l’ensemble du territoire par la suite.