Analyse des salaires pratiqués en Aquitaine

ECONOMIE L'industrie aéronautique est le secteur le plus rémunérateur en 2013 dans la région, où le salaire brut mensuel, toutes activités confondues, est de 2172€...

Mickaël Bosredon

— 

Les commandes d'avion sont reparties à la hausse en 2011 en Aquitaine et Midi-Pyrénées.
Les commandes d'avion sont reparties à la hausse en 2011 en Aquitaine et Midi-Pyrénées. — A.GELEBART/20MINUTES

Quels sont les secteurs d’activité les plus rémunérateurs en Aquitaine? Selon la dernière publication économique de l’Urssaf Aquitaine, qui porte sur le troisième trimestre 2013, le secteur de la fabrication des matériels de transport est toujours largement en tête dans la région, avec un salaire mensuel brut moyen de 3465€.

En baisse de 2,4% par rapport au deuxième trimestre, il affiche tout de même une hausse de 3,7% par rapport au premier trimestre. «Cette industrie est tirée vers le haut grâce à l’aéronautique, un secteur qui reste porteur, et qui emploie un personnel hautement diplômé» note Florence Liautard. «Mais il est également soumis aux signatures de contrat, ce qui explique qu’il peut varier fortement d’un trimestre à l’autre.»

«Ce salaire tient compte de toutes les primes, et de l’éventuel treizième mois » précise Florence Liautard, responsable des statistiques. Elle ajoute qu’il s’agit bien d’un «salaire moyen, et non médian

Les industries en tête, l’hébergement et la restauration en queue de peloton

Derrière l’industrie de la fabrication de matériel de transports, se place une autre industrie, celle de la fabrication d’équipements électriques, électroniques et informatiques. Le salaire moyen par tête y est de 3076€, en hausse de 2,4% par rapport au premier trimestre. En troisième place on trouve les industries extractives (eau, énergie), avec un salaire moyen de 2827€ (+1% par rapport au premier trimestre, mais -1,1% par rapport au deuxième trimestre), et en quatrième position le secteur de l’information et de la communication, avec un salaire de 2750€ (+1,1% par rapport au premier trimestre).

En queue de peloton, trois secteurs rémunèrent en dessous des 2000€ bruts mensuels: les industries agro-alimentaires (1989€), les administrations publiques (1794€), et l’hébergement et restauration (1651€).

La Gironde tire la région vers le haut

«Au niveau de l’Aquitaine, analyse Florence Liautard, on enregistre un salaire moyen brut de 2172€, en progression de 1,8% en 2013.» L’Aquitaine se classe quatrième au niveau national, derrière l’Ile-de-France, qui compte beaucoup de sièges sociaux, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes. «La progression des salaires en 2013 ralentit par rapport à 2012 (+2,7%) et 2011 (+3,6%), notamment à cause du ralentissement du nombre d’heures supplémentaires. Mais par rapport à l’évolution des prix à la consommation (+0,8% en 2013), cela reste correct.»

La responsable des statistiques insiste également sur une «très forte disparité des salaires dans la région: si on enlevait la Gironde, ces résultats seraient beaucoup moins bons. La Dordogne et le Lot-et-Garonne peinent davantage…» Ces deux départements se situent respectivement aux 94ème et 89ème rang des départements français au classement national des salaires (les Hauts-de-Seine, Paris et les Yvelines occupent le podium).

L’Urssaf Aquitaine note enfin une hausse de l’emploi dans l’intérim (+1,1%, quand il baisse de 2,8% au niveau national). «C’est la variable d’ajustement pour certaines entreprises. Mais cela démontre une forte volatilité de l’emploi dans la région.»