Juppé de plus en plus sceptique sur le projet de pôle de rénovation de yachts à Bordeaux

INDUSTRIE Le maire de Bordeaux estime que ce projet industriel serait difficilement compatible avec le projet urbanistique des Bassins à Flot...

Mickaël Bosredon

— 

Le site des Bassins à Flot, à Bordeaux
Le site des Bassins à Flot, à Bordeaux — S.ORTOLA/20MINUTES

Y’aura-t-il un pôle industriel de rénovation de yachts de luxe au cœur du nouveau quartier des Bassins à Flot? Les élus bordelais se montrent de plus en plus divisés sur ce point. Si, à gauche, Vincent Maurin (PC), qui a toujours défendu le retour d’une activité de ce type aux Bassins à Flot, et Vincent Feltesse (PS) y sont favorables, le maire sortant Alain Juppé est de plus en plus dubitatif.

Une étude d’impact montrerait en effet l’incompatibilité d’une telle activité au milieu des 7.000 logements en cours de construction. «Je viens de rencontrer Didier Gust, le patron de CNB (Chantier naval de Bordeaux), a indiqué le maire ce jeudi à l’occasion d’une conférence de presse. Lui aussi m’a fait part de son scepticisme sur ce projet de pole de refit de yachts de luxe.» Un scepticisme qui serait d’ordre «économique, car il ne voit pas forcément les débouchés d’une telle activité à Bordeaux, technologique et environnementale, car il me confirme que ce pôle provoquerait forcément des nuisances directes pour les riverains.»

Alain Juppé ne dit pas pour autant qu’il souhaite abandonner l’idée, mais pense qu’elle aurait davantage sa place «à Bassens.» Il a déclaré par ailleurs être «favorable» au développement de CNB rive droite, car il se ferait de manière suffisamment éloignée du projet urbanistique de Brazza.