Des apprentis cuisiniers américains en visite à Bordeaux

Elsa Provenzano

— 

Des étudiants américains en cuisine, en balade à Bordeaux. 
 
Des étudiants américains en cuisine, en balade à Bordeaux.   — S.Ortola / 20 minutes

C’est au Bouchon Bordelais, que quelque 26 étudiants de la Culinary Institute of America (CIA) une grande école américaine équivalente en France à celle de Paul Bocuse, sont attablés mardi midi.  L’ambiance est animée et les jeunes, âgés d’une vingtaine d’années, semblent apprécier le repas
«spécial Sud-Ouest», concocté pour eux par le chef Frédéric Vigouroux (lire encadré). Ils sont en 3e année d’étude après le bac et leur cursus prévoit trois semaines en France, dans des régions différentes. Pour la première fois, l’école a choisi de faire découvrir l’Aquitaine à ses étudiants. Après Bordeaux, et ses visites de vignobles, ils partent dans le Périgord puis dans le Pays Basque. Et ensuite direction la Capitale où ils visiteront même le marché de Rungis. «C’est un voyage éducatif : food, wine and agriculture», explique le professeur qui les accompagne, Pierre LeBlanc.

«C’est comme un mini top chef mais ça reste bon enfant»

Leur guide sur Bordeaux c’est Aurélien Crosato, chef du Solena à Bordeaux, restaurant dans lequel ils dîneront mercredi soir.  «J’ai travaillé deux ans aux Etats Unis et mon épouse est américaine, je parle donc couramment anglais», précise t-il. Les jeunes américains, qui étudient à New-York, sont arrivés dimanche. Lundi, ils ont visité la charcuterie bordelaise, qui travaille beaucoup avec les restaurateurs, ils ont visité bordeaux ce mardi, ils dégusteront des vins au «Wine more time» en soirée. Ils viennent découvrir le savoir-faire à la française. L’objectif c’est qu’ils  puissent s’inspirer des recettes traditionnelles du terroir. «C’est comme un mini top chef, mais ça reste bon enfant», commente Aurélien Crosato.

A la découverte d' un bistrot régional

Frédéric Vigouroux, le chef des lieux, leur avait concocté un menu très Sud-Ouest. Un pressé de foie gras au lard grillé en entrée, de la lotte accompagnée de carottes des sables et champignons shiitake. Et enfin un gâteau basque à la mousse de châtaigne en dessert. Le chef, propriétaire du Bouchon depuis 2008, aime cuisiner des produits de saison avec des notes exotiques.