Bordeaux Rock a dix ans

Julie Millet

— 

La vitalité de la scène rock bordelaise est reconnue partout en France. Et cette reconnaissance doit beaucoup à l'action de l'association Bordeaux Rock qui fête ses dix ans cette semaine.

Les enfants du rock


Pour fêter cet anniversaire, Bordeaux Rock «a voulu s'ouvrir vers d'autres formes artistiques», comme l'explique Mathieu Faugier, membre de l'association. Ainsi, un documentaire formé d'une série des reportages de l'émission culte «Les enfants du rock» sera projeté au cinéma L'Utopia mercredi. Une exposition à la galerie 5UN7 présente une immersion dans le rock bordelais : photos, affiches et archives participeront à une scénographie originale.

La soirée de jeudi se déroulera dans cinq bars concert. Cass Mccombs, rare en France, sera la tête d'affiche au Bootleg, vendredi soir. Samedi, l'Iboat offrira une soirée revival avec la reformation de groupes bordelais mythiques : Gamine, les Stilettos et les Cons, le groupe de Jofo. Les Olivensteins, le premier groupe de punk français, reviennent après près de trente ans d'absence. Dimanche, ce sera Jacco Gardner et My Ant.

■ Pratique

Les dix ans de Bordeaux Rock, du 21 au 26 janvier. Soirée à l'Utopia : 6,50 €, un pass de 3 € est proposé pour la soirée de jeudi dans 5 lieux, les autres soirs, de 9 à 12 €, www.bordeauxrock.com.