Le recensement démarre dans les communes d’Aquitaine, ce jeudi

Elsa Provenzano

— 

Recensement, la France compterait 65,8 millions d'habitants  au 31 décembre 2012.
Recensement, la France compterait 65,8 millions d'habitants au 31 décembre 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Depuis dix ans, le recensement n’est plus exhaustif. Si votre commune compte moins de 10 000 habitants et qu’elle est concernée par le recensement (450 le sont en Aquitaine cette année), vous serez obligatoirement sollicité lors de l’opération qui commence ce jeudi et se poursuit jusqu’au 15 février. Dans les grandes villes de 10 000 habitants ou plus ( 42 communes sont concernées dans la région) seul un échantillon de 8 % de la population est sondé, et ce jusqu’au 22 février. Si vous êtes «tirés au sort », la mairie vous avertira par courrier de la venue chez vous d’un agent recenseur. «En cinq ans, 40 % de la population bordelaise est interrogé», précise  Jean-Michel Quellec, directeur régional de l’Insee Aquitaine. Environ 475 000 personnes sont interrogées par l’institut chaque année.

A quoi sert le recensement ?

«Il sert à organiser les politiques publiques (en matière de santé, par exemple) et locales (optimisation du passage du tram, par exemple). Les chiffres sont aussi très attendus par les communes, puisqu’ils participent à déterminer leurs budgets de fonctionnement. Le recensement permet aussi aux entreprises d’ identifier des marchés potentiels et aux particuliers de faire des choix de vie », égrène Jean-Michel Quellec, directeur régional de l’Insee Aquitaine.

Comment identifier l’agent recenseur ?

L’institut déploie cette année 1357 agents recenseurs, nommés par les maires, dans communes concernées par l’opération, en Aquitaine. Ils  ont une carte officielle avec le cachet de la mairie, et la signature du maire. Ils laissent les documents que doit remplir le ménage et les récupèrent deux à trois jours plus tard.

Que deviennent les informations communiquées dans les formulaires ?

Les statistiques sont anonymes. Seules les adresses sont conservées afin de ne pas interroger le même échantillon de la population au prochain recensement.

Le recensement est-il obligatoire ?

Le recensement est bien obligatoire. «On essaie de convaincre de son intérêt plutôt que de brandir des sanctions, même s’il est vrai que les textes prévoient des amendes », explique Jean-Michel Quellec.

 Le taux de non réponse est faible en Aquitaine, avec 2,57 sachant que le seuil préconisé au niveau national est de 3.

Le recensement en ligne est proposé dans 14 communes en Aquitaine en 2014.  Pour voir si votre commune est concernée par l’opération : www.le-recensement-et-moi.fr/

La collecte d’informations via internet va se généraliser, il y aura donc moins d’agents recenseurs envoyés sur le terrain.