Top départ pour le système BlueCub à Bordeaux

DEPLACEMENTS Après Autolib à Paris et BlueLy à Lyon, le groupe Bolloré déploie son système de véhicules électriques en libre-service à Bordeaux ce jeudi...

Mickaël Bosredon

— 

La BlueCub sera proposée à Bordeaux et son agglomération à l'automne 2013
La BlueCub sera proposée à Bordeaux et son agglomération à l'automne 2013 — MB/20MINUTES

Le système de voitures électriques en libre-service du groupe Bolloré, BlueCub, entrera officiellement en service ce jeudi sur le territoire de Bordeaux et de la Communauté urbaine. En réalité, les particuliers peuvent déjà s’abonner depuis quelques semaines, et le service fonctionne depuis le 20 décembre. «Cela nous permet de réaliser des tests avant le lancement officiel» explique Julien Varin, de la société BlueCub. Présentation de ce nouveau maillon de la mobilité, quis e veut complémentaire du transport en commun et des vélos en libre-service.

Comment ça marche? Pour utiliser le service, il faut au préalable s’abonner, soit dans l’un des espaces BlueCub ou dans le centre d’accueil et d’information de Bordeaux centre. Il faut se munir de son permis de conduire, d’une pièce d’identité, et d’une carte bancaire. Après le choix de l’abonnement, un badge personnel vous sera remis, qui permettra de déverouiller et démarrer les voitures.

Combien ça coûte? L’abonnement pour un mois coûte 19,90€. Le coût d’utilisation de la voiture est ensuite de 3,5€ le premier quart d’heure, puis de 0,23€ par minute supplémentaire d’utilisation. Ce qui revient à 7€ la demi-heure. La formule la plus avantageuse est de s’abonner à l’année. L’abonnement coûte alors 99€ l’an, puis le coût d’utilisation est de 3€ le premier quart d’heure, puis 0,20€ par minute d’utilisation, soit 6€ la demi-heure. Une autre formule, sans abonnement, existe. Elle est toutefois nettement plus onéreuse : 9€ la demi-heure. Le prix comprend l’assurance du véhicule. Et il n’y a pas de carburant, puisque les véhicules sont électriques.

Quels sont les avantages de BlueCub? La simplicité, c’est ce qui est mis en avant par le groupe Bolloré, puisque les utilisateurs peuvent prendre une voiture à une station et la déposer à une autre, et n’ont pas à se soucier de l’entretien du véhicule. Le service est disponible 24h/24, 7 jours sur 7.

Où trouver un véhicule? 90 voitures, répartis sur une trentaine de stations, sont disponibles dès maintenant. Les stations sont pour le moment installées en grande majorité sur le territoire de Bordeaux, et comprennent entre un et cinq véhicules. A terme, le service proposera 200 voitures sur quarante stations à Bordeaux, Bègles, Cenon, Mérignac, Pessac et Talence.

Et la concurrence? BlueCub n’est pas le premier système d’autopartage à s’installer à Bordeaux. Citiz, qui s’appelait auparavant Autocool, existe depuis une dizaine d’années. Citiz propose plusieurs modèles de voitures, de la citadine à l’utilitaire, et plusieurs motorisations. Plusieurs formules d’abonnement sont également proposées, et les tarifs sont calculés en fonction du temps d’utilisation et des kilomètres parcourus. L’utilisation d’une Renault Twingo pour 2h et 10 km parcourus, revient par exemple à une dizaine d’euros.