Une explosion d'applications smartphone à venir sur le réseau de transport bordelais

TRANSPORTS L'exploitant du réseau de transport sur la communauté urbaine de Bordeaux, Keolis, a présenté ce mercredi aux Rencontres nationales du transport public toutes les nouvelles applications smartphone à venir sur le réseau en 2014...

Mickaël Bosredon

— 

Omar Tellez (au premier plan) et Pierre Valentin, de la société Moovit
Omar Tellez (au premier plan) et Pierre Valentin, de la société Moovit — S.ORTOLA/20MINUTES

Vous croyiez avoir tout vu en matière d’application smartphone liées aux réseaux de transports? De nouveaux services sont en préparation, et arriveront ces prochains mois…

Réserver son V’Cub. La technologie NFC (Near Field communication), qui équipe désormais tous les smartphones depuis un an, va faire son apparition sur les bornes de réservation des vélos en libre-service V’Cub. Après avoir téléchargé l’application sur son téléphone, on pourra donc s’en servir pour retirer son vélo à la station, en glissant le smartphone sur la touche «Accès facile» qui va équiper toutes les stations V’Cub en 2014. «Le service sera réservé aux abonnés à partir de janvier, et une grande campagne pour l’ensemble des usagers sera lancée après Pâques» indique Paul Chaperon, directeur du marketing chez Keolis Bordeaux. «D’une quinzaine de clics pour retirer un vélo, on va passer à 2 clics» résume Erhan Kahraman, responsable projet chez Effia (autre filiale de la SNCF). «Le NFC sera disponible sous Android dans un premier temps, Windows Phone fin du premier trimestre 2014, et BlackBerry fin de premier semestre 2014, ajoute le responsable projet. A terme, on pourra retrouver cette technologie dans d’autres équipements, une montre, un baladeur ou des bracelets...» Paul Chaperon précise que «la phase 2 de ce projet permettra de commander sur l’e-boutique de Keolis son vélo, et de le retirer en arrivant à la station. Il n’y aura plus aucune transaction à effectuer à la borne, ce qui permettra d’accélérer les procédures. Actuellement, il faut compter 1’30’’ pour retirer son vélo.»

Un système d’information en temps réel. C’est un des gros manques du réseau: l’absence de système d’information en temps réel dans les bus de l’agglomération. Il sera mis en place, d’abord pour un test, sur la Lianes 2 au cours du premier trimestre 2014, puis déployé sur l’ensemble des Lianes et sur 220 stations à partir de septembre. «Ce ne sera pas qu’un simple système d’alerte sur l’heure d’arrivée des bus, il permettra aussi de connaître l’heure des correspondances avec le tram à chaque station, le nombre de V’Cub disponible sur chaque borne, précise Paul Chaperon. Et il sera évidemment complété par une application téléchargeable sur son smartphone. Une version simplifiée sera proposée dans un premier temps, et elle sera complétée par une offre plus fournie à partir de 2015.» Si Keolis est reconduit par la communauté urbaine de Bordeaux comme exploitant du réseau, évidemment.

Moovit. Cette nouvelle application rencontre un véritable succès. Proposée depuis moins d’un mois, elle a déjà été téléchargée par 3.000 utilisateurs sur Bordeaux, et compte 1500 utilisateurs actifs. «C’est de loin notre meilleur résultat parmi toutes les villes de France où nous sommes déjà présents (Paris, Toulouse, Rennes, Nantes et Strasbourg) assure Pierre Valentin, chef de projet chez Moovit. Complémentaire du système d’information en temps réel à venir, cette application, en croisant les données de l’exploitant et celles en direct des utilisateurs, permet de connaitre la position exacte du bus que vous attendez, et de suivre sa progression. «Vous pouvez ainsi tranquillement terminer votre café selon où il se situe, plaisante le président de Moovit, Omar Tellez. Mais vous pouvez aussi donner, et obtenir, des informations supplémentaires, sur les services à bord (par exemple si le véhicule est climatisé ou pas, s’il est équipé d’un accès handicapé…) sur la propreté… En notant ainsi les lignes, vous avez le choix de prendre celle que vous estimez la meilleure, si deux trajets vous sont proposés pour une même destination.»

La bonne station. Keolis propose déjà depuis septembre La bonne station. Cette application permet aux utilisateurs de V’Cub de gagner des points et des jours d’abonnement, lorsqu’ils utilisent en priorité les stations les moins populaires. «Cela nous permet de rééquilibrer «naturellement» le nombre de vélos. Cette application a déjà été téléchargée 5.000 fois, et nous comptons 2.000 utilisateurs réguliers. Sur 16.000 abonnés V’Cub, c’est conséquent.» La ville de Lille semble intéressée pour appliquer ce service sur son réseau.