De nouvelles espèces envahissantes colonisent la Gironde

BIODIVERSITE Le conservatoire botanique vient de lancer une alerte suite à l'observation d'une nouvelle espèce végétale envahissante dans le département. De plus en plus de plantes exotiques colonisent le territoire...

Mickaël Bosredon
— 

Elle se présente sous forme de touffes, possède des feuilles vert bleuté, et peut mesurer jusqu’à 1,20 m. Bothriochloa barbinodis est une graminée originaire d’Amérique tropicale et subtropicale, et elle vient d’être détectée pour la première fois en Gironde. «Elle a été observée le long des axes de circulation, au nord de Bordeaux et du côté de Lanton» indique Aurélien Caillon, chargé de mission au conservatoire botanique national sud-Atlantique.

«Cette espèce peut être problématique car elle a tendance à coloniser les milieux naturels, où les enjeux écologiques sont importants, et concurrence d’autres espèces locales. C’est ce qui s’est déjà passé dans le Sud de la France où elle se montre particulièrement dynamique.» Cette graminée serait en effet apparue pour la première fois en France dans l’Hérault, en 1964.

En Gironde, ce sont sans doute «des camions transportant des plantes qui ont dispersé des graines le long des routes» suppose le botaniste. C’est de cette manière que les plantes exotiques envahissantes sont généralement introduites. «Cela peut être aussi le fait de personnes ayant voyagé dans le pays d’origine de l’espèce. Le département étant très touristique, et le climat y étant favorable, nous dénombrons de plus en plus de plantes exotiques sur notre territoire.»

Une vraie menace pour la biodiversité végétale

Bothriochloa barbinodis est en effet loin d’être un cas isolé. «Une autre plante exotique qui nous pose problème, c’est l’aronie à feuille d’arbousier, alerte Aurélien Caillon. Elle a été signalée pour la première fois par un botaniste à Biganos, en 1986. Elle est restée très discrète pendant une longue période, mais depuis quelques années elle a explosé en nombre de stations et en surface. Cet arbuste a la particularité de croître sur les pinèdes qui ont été rasées et, à cause de son feuillage, empêche les autres espèces de ces milieux de profiter du soleil et donc de pousser. Ses graines sont par ailleurs très appréciées des oiseaux, ce qui favorise sa dispersion sur le territoire.»

L’ambroisie à feuille d’armoise est, elle, en voie d’expansion en Aquitaine, et elle est reconnue problème de santé publique  car elle provoque de graves problèmes d’allergie.  Myriophyllum aquaticum est une plante aquatique vivace qui a fait l’objet d'une introduction dans les milieux naturels à partir d’individus cultivés pour l’aquariophilie. Son «extension exponentielle» fait craindre aux spécialistes un «haut risque d’invasion.» Elle a déjà été repérée dans le département à Biganos, Bordeaux, Bruges, Gradignan, Léognan Canéjan et Parempuyre.

Plus de cent espèces exotiques ont été recensées rien que sur le territoire du Bassin d’Arcachon et du Val de Leyre. Plus de 65% de ces espèces sont originaires du continent américain et 28% sont des arbres et arbustes beaucoup plus problématiques du fait de leur durée de vie élevée et de leur surface de recouvrement.

Cet envahissement une vraie menace pour la biodiversité végétale, alerte le conservatoire botanique.