Amiante : les dockers en attente

©2006 20 minutes

— 

La cour d'appel de Bordeaux a mis sa décision en délibéré au 25 janvier. Elle devait se prononcer hier sur le cas de neuf dockers retraités, exposés à l'amiante alors qu'ils travaillaient pour des entreprises de manutention du port de Bordeaux. Condamnées en première instance le 18 août pour faute inexcusable, ces dernières avaient fait appel, ainsi que leurs sociétés d'assurance. Hier, leurs avocats ont plaidé l'ignorance, rappelant que le décret amiante datait de décembre 1996. Ils ont souligné la difficulté d'établir une responsabilité, car les dockers travaillaient pour plusieurs employeurs. « Ce n'est pas un motif valable », rétorque l'avocat des dockers, Me Pierre Sirgue. Il ajoute qu'une « législation très ancienne existe sur les empoussièrements ».

M. G.