A Bordeaux, le quartier de la Benauge endeuillé

SOCIETE Une marche en  hommage aux deux jeunes tués par leur père a eu lieu dimanche à Bordeaux...

Elsa Provenzano

— 

Une marche blanche a été organisée à la Benauge en hommage aux deux jeunes tués par leur père.
Une marche blanche a été organisée à la Benauge en hommage aux deux jeunes tués par leur père. — S.Ortola / 20 minutes

L’idée d’une marche blanche est partie des jeunes du quartier qui voulaient rendre hommage à Ali et Mevlut », souligne Yassime Louimi, un « grand frère » du quartier. Ali, 17 ans, et Mevlut, 14 ans, ont été tués par leur père, lundi, dans la cité de la Benauge (lire l’encadré). Environ 800 personnes, parmi lesquelles beaucoup de jeunes, se sont rassemblées dimanche matin, en souvenir des deux adolescents.

«Tout le monde est touché»

«Mon ami Mevlut va vraiment me manquer. Au collège tout le monde pleurait quand c’est arrivé et on s’écrivait M et A (comme Mevlut et Ali) sur les mains», raconte Maëva, 13 ans. Tenues blanches et fleurs blanches à la main, ils se sont rassemblés devant l’immeuble où habitaient les adolescents, avant d’ entamer une marche avec des étapes près des lieux qui ont compté pour eux comme le city stade, le collège et le parc pinçon. Dans le cortège, des élèves de leur collège, des membres de leur club de foot, des proches mais aussi des habitants du quartier comme Marilyne, 42 ans : « Je les ai vus jeudi soir, ils faisaient la quête pour une opération humanitaire. Je pense que tout le monde est touché par ce qui leur est arrivé ».

Un drame familial

Lundi 14 octobre, après avoir réuni sa famille, le père sort une arme. Ali et Mevlut s’interposent et sont tués. Blessée, la mère est sortie de l’hôpital. Sa fille de 11 ans y est encore. Le père s’est suicidé.