Salgado, dans l’œil d’un grand

CULTURE Les clichés d’un célèbre photographe brésilien sont exposés en ce moment à Mérignac...

Elsa Provenzano
— 
Paris, le 24 septembre 2013. Maison européenne de la photographie. Portrait du  photographe Sebastiao Salgado en marge de la visite de l'exposition Genesis.
Paris, le 24 septembre 2013. Maison européenne de la photographie. Portrait du  photographe Sebastiao Salgado en marge de la visite de l'exposition Genesis. — A. Gelebart / 20 Minutes

Helmut Newton, Alice Springs, Martin Parr ont déjà exposé à la vieille Église de Mérignac. C’est un autre grand nom de la photographie, Sebastio Salgado, qui y propose actuellement une centaine de ses clichés, provenant des collections de la Maison européenne de la photographie (MEP) jusqu’au 1er décembre. Ces expositions de qualité ont été rendues possible par le partenariat engagé depuis deux ans entre la ville de Mérignac et la MEP. « Celui-ci a donné un coup de fouet en matière de photographies sur l’agglomération », estime Daniel Margnes, adjoint au maire délégué à la culture à Mérignac.

Un photojournaliste engagé

Une mine de charbon en Chine, une plantation de thé au Rwanda ou de la pêche au thon en Italie : dans sa série« La main de l’homme », le photographe rend hommage au labeur des travailleurs. Pour ce photojournaliste, l’esthétique est très importante quand elle sert un message. Il construit ses photos en noir et blanc comme des tableaux, et donne par exemple un accent christique au portrait qu’il fait d’un mineur.

« Ancien économiste, iI connaît les données géopolitiques des pays où il fait ses photos. Il veut montrer les effets de la mondialisation », explique Françoise Gaillard secrétaire générale de la MEP. Il a par exemple travaillé avec des ONG en Afrique et passe cinq ans en Amérique latine pour y faire des reportages. Une autre série présentée s’appelle « Exode » et s’attache à faire le portrait de personnes déplacées, comme les paysans sans terre (cf. photo). Ses photos ne sont pas des instants volés, au contraire il travaille beaucoup en amont. « Elles sont préméditées mais pas posées », ajoute Françoise Gaillard. l’exposition donne l’occasion de découvrir ses années fondatrices, de 73 à 2000.

Informations pratiques

L’exposition « Sebastiao Salgado, regards engagés » est visible à la vieille Église Saint-Vincent, rue de la Vieille Église à Mérignac. Arrêt Mérignac centre sur la ligne A du tram. L’entrée est libre du mardi au dimanche de 14 h à 19 h, sauf les jours fériés. Des visites commentées sont proposées les vendredis 11 et 25 octobre et les 8 et 22 novembre à 19 h, sur réservation. L’exposition « Genesis » de Salgado est en ce moment visible à la MEP.