Girondins : «Les donneurs de leçon, au bout d’un moment ça va… », s’agace Jean-Louis Triaud

M.N.

— 

Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud.
Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud. — S. Ortola

Plus de 2 800 signatures en deux jours. Un supporteur bordelais a lancé une pétition le 3 septembre contre la direction des Girondins. Il met en cause la mauvaise image médiatique véhiculée par le club, la mauvaise gestion sportive depuis le titre de 2009 ainsi que la direction. Son président, Jean-Louis Triaud, est directement pointé du doigt. «Si les gens veulent faire une pétition, c’est leur droit le plus strict, a réagit le dirigeant bordelais. Qu’est ce que je peux dire? Les donneurs de leçon, au bout d’un moment ça va… C’est facile de critiquer dans tous les sens. Pour moi, ça s’arrête là.»

Auteur d'un tweet mal interprété au sujet de cette pétition, Pierre Menès, le consultant de Canal+, a souhaité rétablir la vérité en affirmant «ne jamais avoir signé de pétition de supporters». Il se satisfait simplement «d'avoir eu raison il y a un an lorsque j'ai fait l'analyse de la situation de ce club».

Les signatures, quant à elles, continuent de proliférer. Si les résultats des Girondins ne s’améliorent pas dans les semaines à venir, l’automne s’annonce orageux sur le Haillan.