Girondins de Bordeaux : «Le flou va encore rester», estime Henri Saivet

Propos recueillis par Marc Nouaux

— 

Henri Saivet (à gauche), lors d'un match contre l'Olympique Lyonnais le 26 septembre 2011.
Henri Saivet (à gauche), lors d'un match contre l'Olympique Lyonnais le 26 septembre 2011. — L.Cipriani/AP/SIPA

L’homme du moment à Bordeaux, c’est Henri Saivet. C’est grâce à son coup-franc que les Girondins ont obtenu leur premier succès en Ligue 1 contre Bastia (1-0), samedi dernier, mais c’est surtout de la prolongation de son contrat, qui s’achève dans un an, dont on parle le plus. A moins d’une semaine de la fin du mercato, le jeune attaquant (22 ans) entretient le flou autour de son avenir.

Avez-vous été beaucoup chambré par vos coéquipiers après le premier coup-franc direct de votre carrière ?

Non, ils ne m’ont même pas chambré car le plus important c’était la victoire. On avait dit qu’il fallait les trois points après notre départ moyen, il fallait à tout prix gagner. Le plus important c’est de s’être replacé au niveau du classement.

Votre réussite va donc bouleverser l’ordre habituel des tireurs…

Non, ca dépend qui se sent. Au moment du coup de pied arrêté, celui qui le sent, il tire ou sinon il laisse sa place. Et là, je l’ai senti.

Hormis ce coup-franc, on parle beaucoup de vous en ce moment car il y a du flou autour de votre prolongation de contrat…

[Il coupe] Le flou va encore rester… Il n’y a rien de décidé, on verra…

Ca dépend de quoi ?                                          

On verra tout simplement… Je n’exclus rien du tout.