OGM : José Bové est libre, mais risque des poursuites

©2006 20 minutes

— 

José Bové et Marc Giblet, l'exploitant agricole du champ de maïs OGM dévasté samedi, sont libres, mais l'enquête continue. Le procureur de la République, Bertrand de Loze, a indiqué hier qu'« il n'a pas été établi que Marc Giblet [l'agriculteur qui a utilisé son fusil] ait tiré avec une arme à feu en direction des personnes ». Et si José Bové n'est pour l'instant sous le coup d'aucune charge, des auditions et des expertises sont en cours afin de « préciser les circonstances exactes dans lesquelles les différents faits ont été commis ainsi que la nature et l'étendue des dégradations et d'en identifier les auteurs », a précisé le procureur de la République.

O. D.