Station Ravezies, tout le monde descend

TRANSPORTS La ligne C du tramway bordelais sera interrompue au niveau de la place Ravezies à compter du 1er juillet, pour les travaux du tram-train du Médoc...

Mickaël Bosredon

— 

Les travaux place Ravezies vont impacter la circulation de la ligne C du tram
Les travaux place Ravezies vont impacter la circulation de la ligne C du tram — S.ORTOLA/20MINUTES

Usagers de la ligne C, attention. À partir du 1er juillet, le tramway ne circulera plus entre l’arrêt Ravezies et Les Aubiers, et ce jusqu’au 30 septembre. Trois mois nécessaires à la création d’une nouvelle station, Cracovie, qui desservira le futur tram-train du Médoc, dont les travaux ont déjà commencé allées de Boutaut.

Les premières perturbations se sont faites ressentir dès lundi soir, et se poursuivront chaque nuit jusqu’au vendredi 28 juin, de 22h à 4h30 du matin. Une plage horaire réservée à l’installation d’une voie de rebroussement. «Pour éviter que la place Ravezies ne se transforme en un cul-de-sac pour le tram C, nous sommes en effet obligés de créer cette voie de rebroussement, c’est-à-dire d’installer un appareil de voie, d’une longueur d’une quarantaine de mètres, qui permettra aux rames en provenance de Bègles de faire demi-tour et repartir dans l’autre sens», explique Alexis Cournet, chef de projet du tram-train du Médoc.

Durant ces quatre nuits de travaux, des bus de substitution seront mis en place au départ des Aubiers (dernier départ 0h20) et de Grand Parc (dernier départ 0h35).

Utilisation des voies existantes

Ces mêmes bus effectueront la liaison entre Ravezies et Les Aubiers dès lundi, cette fois-ci pour toute la durée du service, et pour une durée de trois mois. «Nous essayons d’impacter le moins possible les voyageurs durant les travaux, poursuit Alexis Cournet, mais ils devront donc effectuer un changement à Ravezies.»

La nouvelle station Cracovie permettra au futur tram-train du Médoc de se connecter à la ligne C du tramway, pour rejoindre Blanquefort. Soit 7 kilomètres de nouvelles voies à créer. «Nous utilisons en grande partie les emprises ferroviaires existantes de Réseau Ferré de France, et qui ne servaient plus, pour créer cette nouvelle voie, ce qui représente une véritable économie en consommation d’espace, par rapport à la création d’une ligne de tramway classique», détaille le chef de projet.

Les travaux du tram-train du Médoc doivent être achevés à la fin de l’année 2014.