La BlueCub sera proposée à Bordeaux et son agglomération à l'automne 2013
La BlueCub sera proposée à Bordeaux et son agglomération à l'automne 2013 — MB/20MINUTES

MOBILITE

La BlueCub débarque à Bordeaux

Vincent Bolloré est venu à Bordeaux vendredi présenter le système d’autopartage qu'il déploiera sur l'agglomération en octobre-novembre...

Sur le modèle d’Autolib’ en Ile-de-France, Vincent Bolloré proposera un service d’autopartage sur l’agglomération bordelaise à partir d’octobre-novembre. L’industriel est venu présenter vendredi à Bordeaux le modèle de voiture électrique et de station qu’il installera, à ses frais, sur la communauté urbaine. Le système s’appellera BlueCub, signe qu’il devra s’intégrer au maillon de transports déjà existant (VCub, BatCub, et bien entendu tramway).

Quelque quarante stations seront installées dans un premier temps, pour 90 voitures. A terme, l’offre proposera 200 voitures sur plusieurs communes de l’agglomération (Bordeaux, Bègles, Cenon, Mérignac, Pessac, Talence). Le coût de l’investissement pour l’industriel est de l’ordre de 20 millions d’euros. Ni les mairies, ni la CUB, ne mettront la main à la poche, ont promis les élus et l’industriel. « Je suis persuadé que ce système peut-être rentable en trois-quatre ans à Bordeaux, a insisté Vincent Bolloré, de plus c’est l’occasion pour notre groupe de montrer au monde entier la fiabilité de notre batterie. »

Certaines stations seront équipées de panneaux photovoltaïques pour la recharge de ces batteries, « afin de profiter du soleil de cette région » a encore estimé l’industriel.

Le coût pour ces voitures en libre-service, qui seront installées sur la chaussée, sera de 99€ par an via un abonnement à souscrire, puis de 5,50€ à 7€  la demi-heure d’utilisation, selon la formule souscrite. Le système sera ouvert aux jeunes de 18 ans titulaires d’un permis. Une cinquantaine de personnes devrait être embauchée pour la gestion du service.