Un violoncelle d’une valeur de 300.000 euros dérobé puis rendu au service des objets trouvés

Elsa Provenzano

— 

Le violoncelle a été dérobé dans le sous-sol de l'auditorium de Bordeaux. 
Le violoncelle a été dérobé dans le sous-sol de l'auditorium de Bordeaux.  — S.Ortola / 20 minutes

Une dizaine de jours après les Victoires de la Musique classique, qui étaient retransmises depuis l’Auditorium de Bordeaux le 25 février, un violoncelle d’une valeur de 300.000 euros a été dérobé dans le sous-sol de la salle de spectacle flambant neuve avec son étui, son archet et des partitions.

Depuis, l’auditorium a été équipé en caméras de surveillance. Le musicien professionnel, très attaché à son instrument hérité de son grand-père, a porté plainte début mars mais quelques jours après, le très volumineux instrument a été restitué au service municipal des objets trouvés, rue abbé de l’épée.

Une pièce quasi impossible à écouler

On ne sait pas si celui qui a ramené le précieux instrument est aussi le voleur car il n’a pas voulu décliné son identité auprès du service municipal des objets trouvés, comme il en a le droit. Selon les enquêteurs de la brigade des cambriolages de la sûreté départementale, il est probable que le voleur soit un connaisseur et qu’il ait souhaité être sûr que le propriétaire du violoncelle le récupère intact. Cette pièce quasi unique était presqueimpossible à écouler dans le réseau restreint des experts luthiers. 

La brigade des cambriolages élargit ses recherches et a crée un portrait robot de l’individu qui a rapporté l’instrument pour qu’il donne des précisions sur les circonstances dans lesquelles il aurait découvert le violoncelle.