Bordeaux ne lâche pas son gaz

©2006 20 minutes

— 

L'amendement d'Hugues Martin sur le gaz retoqué. Vendredi, le Sénat a dit non à la privatisation des distributeurs de gaz contrôlés par des collectivités. Un amendement avait été déposé en ce sens par l'ex-maire UMP de Bordeaux et deux députés du Bas-Rhin. Bordeaux et Strasbourg gèrent en effet la distribution du gaz par le biais de sociétés d'économie mixte locales, dont elles sont actionnaires majoritaires. Les deux municipalités souhaitaient pouvoir baisser leur participation à 33 %, au nom de la « libre administration des collectivités locales ». Le ministre délégué à l'Industrie, François Loos, a obtenu ce retrait avec la promesse de « poursuivre la réflexion » sur cette question.