Le musée des Beaux-Arts pourrait perdre 170 toiles

©2006 20 minutes

— 

Des places risquent de se libérer bientôt sur les murs du musée des Beaux-Arts. La Cour de cassation vient en effet d'annuler le legs de René Domergue à la ville en 1988. Ce critique et collectionneur d'art avait légué au musée 170 tableaux, dont plusieurs très belles pièces. En contrepartie, il demandait qu'ils soient exposés et qu'une fondation Domergue voie le jour. Or, en 2001, les descendants d'un cousin du mécène ont demandé restitution des toiles, estimant que ces conditions n'étaient pas remplies. Le débat porte en particulier sur la fondation Domergue, qui n'existe que sous le statut d'une « fondation abritée au sein de la Fondation de France », explique l'adjoint à la Culture Dominique Ducassou (UMP). « Je regrette que cette décision de justice ne s'en tienne qu'à la forme alors que sur le fond, les volontés de René Domergue sont respectées. Une restitution aux héritiers risque d'entraîner la dispersion des oeuvres. » Les négociations se poursuivent.

S. L.