Nucléaire : le Laser Mégajoule sous surveillance au Barp

— 

 Les antinucléaires obtiennent gain de cause. A leur demande, lors d’une visite de presse du Laser Mégajoule mercredi, au Barp, le souspréfet d’Arcachon, Philippe Ramon, a indiqué qu’il rencontrerait en novembre la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité). Afin d’examiner « un protocole de surveillance» et l’éventuelle«contamination » des sites nucléaires du Barp et de Saugnac-et-Muret. Jusqu’en 1996, des tirs d’explosifs et demétaux lourds y ont été effectués. L’annonce est jugée « positive » par le militant antinucléaire Stéphane Lhomme, mais « l’enjeu est de parvenir à un protocole qui serait acceptable par tout le monde ». Un précédent protocole proposé par le Commissariat à l’énergie atomique, responsable des deux sites, avait été rejeté par la Criirad, le jugeant insatisfaisant. Le Laser Mégajoule, qui entrera en service en 2011, permettra de simuler des essais nucléaires.