A Bordeaux, des passagers conquis par les bateaux-bus

MOBILITÉ es sorties sont organisées pour faire découvrir le service de navette fluviale au public...

Elsa Provenzano

— 

L'hirondelle, l'une des navettes fluviales, en essai sur la Garonne.
L'hirondelle, l'une des navettes fluviales, en essai sur la Garonne. — S.Ortola / 20 minutes

«Pour un bateau je l’ai trouvé très confortable. C’était très agréable de le découvrir en famille. On a l’intention de s’en servir pour nos loisirs», explique Logan, 21 ans, qui a fait partie des premiers passagers à emprunter le bateau bus de la Communauté urbaine de Bordeaux, appelé Batcub.

Il a navigué pendant 45 minutes, lundi après-midi, avec sa femme et sa fille. Avant la mise en service des deux navettes fluviales le 2 mai, des parcours découvertes sont organisés pour le grand public. Une idée qui a fait mouche puisque toutes les places sont réservées depuis le 18 avril.

Près de 45 minutes de parcours découvertes

Partis du ponton Yves Parlier près de la place Stalingrad, rive droite, les passagers ont vogué jusqu’à Lormont bas, en passant sous le pont Chaban. Le parcours les a fait passer par les futurs arrêts : les pontons des Quinconces et des Hangars.

Lormont désenclavé

Sylvie, 46 ans, a profité de la balade avec plusieurs amis. Elle est venue en repérage pour ses deux grands enfants: «ça peut les intéresser comme le prix est compris dans l’abonnement au réseau de transports». Isabelle, 55 ans, qui a habité à Lormont estime que les navettes vont désenclaver cette commune. «Je les prendrai pour aller au parc de l’Ermitage», précise-t-elle.

Claudine 60 ans, a déjà prévu de l’utiliser pour se rendre au cinéma, rive droite. «Si j’ai bien compris, le moteur hybride va nous éviter les pannes, qu’on connaît régulièrement avec le tram mais il va falloir bien se renseigner sur les horaires, ça, c’est le côté négatif», lance-t-elle.

À compter du 2 mai, les départs se font toutes les 15 minutes de 7h à 10h et de 16h à 19h. Des liaisons de cabotage sont prévues toutes les 45 minutes le reste du temps.

Un bateau confortable et silencieux

Les premiers voyageurs plébiscitent le moteur silencieux du catamaran hybride et sa stabilité, qui peut être mise à rude épreuve sur la Garonne. Le premier bateau appelé «L’hirondelle» sera rejoint ce jeudi par une deuxième embarcation du même type baptisée «La gondole».

Reste à savoir si les Bordelais seront nombreux à adopter le service.