Christian Vergès : «On a donné l'accord car c'est un plus dans l'agglomération»

©2006 20 minutes

— 

Christian Vergès, directeur de l'administration générale de la préfecture.

En avril dernier, un schéma départemental d'équipement commercial préconisait un frein aux projets. Pourtant, beaucoup de magasins ont vu le jour...

Certes, mais on peut accepter le renouvellement de surfaces ou la création de centres à caractère innovant, comme Saint-André-de-Cubzac. On a donné l'accord car c'est un plus dans l'agglomération. En revanche, nous avons refusé un agrandissement du centre Rive d'Arcins, à Bègles.

Est-ce que nous arrivons à saturation en terme de commerces ?

En France, le taux d'occupation des commerces est de 600 m2 pour 1 000 habitants et en Gironde, on avoisine les 1 000 m2. On considère que les centres commerciaux ont atteint leur taille maximum. Il faut maintenant permettre à Bordeaux de dynamiser son centre-ville.

Recueilli par O. D.