La tempête passée, le marché souffle un peu

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

« On arrive au bout d'un cycle », indique Thibaut Sudre, notaire bordelais. Sur les douze derniers mois, l'augmentation des prix de l'immobilier a oscillé entre 6 et 8 %, alors qu'elle était de 18 % en 2005. « La progression ralentit. Nous nous trouvons face à une stagnation des prix », ajoute-t-il. « Entre 2000 et 2005, les prix ont doublé, et les acquéreurs ne peuvent désormais plus suivre : on atteint les durées maximales d'emprunt – jusqu'à 35 ans – et les taux sont bas. Il n'y a donc plus de marge de manoeuvre », explique le notaire.

Selon Michel Ballon, directeur de l'agence Foch immobilier et administrateur de la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim), tout ne se vend plus, même si les vendeurs ne sont pas encore prêts à baisser d'office leurs prix. « Cette tendance reste faible, reconnaît-il. Mais certains acquéreurs parviennent à faire baisser le prix de 30 %, et pour la plupart, aller jusqu'à 15 % de réduction, c'est facile. » « Les acheteurs font de nouveau des offres, confirme Thibaut Sudre, avant, dès qu'on visitait un bien, on l'achetait au prix demandé. C'est fini. » Pourtant les primo-accédants ont toujours du mal à se faire une place sur le marché. « Les banques sont très exigeantes actuellement », constate Michel Ballon. Ils se retournent donc vers la périphérie. Plus attractive, elle a, elle aussi, connu un boom : entre 2005 et 2006, les prix des maisons de Cenon ont, par exemple, augmenté de 25 %.

Malgré la relative stagnation que connaît Bordeaux cette année, aucune baisse des prix n'est à prévoir : la ville n'a fait que rattraper son retard.

O. Dupont

Les chiffres : 10,8 En euros, c'est le loyer moyen par m2 requis pour louer un bien à Bordeaux. Il a progressé de 0,5 % entre 2005 et 2006. 59 m2. C'est la surface moyenne recherchée par les acheteurs. Un appartement de cette taille coûte en moyenne 140 000 e. 15 ans. C'était la durée moyenne des emprunts, il y a cinq ans. Elle est passée à 25 ans aujourd'hui. 3 mois sont actuellement nécessaires pour vendre un bien immobilier. Jusqu'à 2005, il fallait seulement trois semaines.