Nouvelles aventurières

Julie Millet

— 

Les trois filles de la compagnie La Grosse Situation.
Les trois filles de la compagnie La Grosse Situation. — DR

Elles sont trois. Trois filles en quête d'aventures, à une époque où tout a déjà été découvert. La marque de fabrique du trio de La Grosse Situation, c'est de s'immerger dans un univers et d'en extraire un spectacle hors normes.

Des figures féminines


«Notre point de départ, ce sont les héroïnes de Jules Verne», raconte Alice Fahrenkurg, l'une des comédiennes. «Comme un appel du large, on s'est embarqué vers ces voyages extraordinaires.»

Pour cette pièce, les comédiennes ont vécu huit expériences. Elles sont parties en mer avec des marins pêcheurs en Bretagne, dans l'univers virtuel de Second Life, sur le chantier de l'A65, ou dans la Maison de Jules Verne. «On est arrivé dans un musée avec nos sacs et nos duvets», se souvient Alice Fahrenkurg. Pendant quatre ans, les comédiennes engrangent les rencontres, les imprévus et se confrontent à l'inconnu et aux rêves. «On essaye d'embarquer les spectateurs un peu à la manière des livres dont on est le héros», précise la comédienne. Le public s'apprête à vivre ainsi un neuvième voyage extraordinaire avec ces nouvelles aventurières.

■ Pratique

Voyage extraordinaire par la compagnie La Grosse Situation, les 10 et 11 avril à 20 h 30 à la salle Fongravey à Blanquefort.De 8 à 16 €, 05 56 95 49 00, www.lagrossesituation.fr